La CAC cesse l’importation de la gamme brésilienne de VW

La CAC cesse l’importation de la gamme brésilienne de VW

Gol, Parati, Saveiro… c’est fini ! «L’importateur exclusif de la marque Volkswagen sur le marché marocain, Centrale Automobile Chérifienne (CAC) décide de mettre fin à l’importation de sa gamme brésilienne». C’est par ces termes, on ne peut explicites, que débute un communiqué de presse émis par le département communication de la CAC.
«Cette décision est motivée principalement par la flambée du cours du Real Brésilien en 2006», poursuit le même document.
Pour rappel, c’est vers la fin 2004 que la CAC avait démarré l’importation de trois modèles de Volkswagen fabriqués dans ses usines du Brésil, à savoir la citadine Gol, le break Parati et le pick-up Saveiro. Parmi ces véhicules, c’est la Gol qui s’est le plus écoulée notamment durant sa première année (pleine) de commercialisation (1.742 unités), plutôt qu’en 2006 (454 unités seulement).
En fait, ce communiqué ne fait que rendre officiel l’arrêt de l’importation de la Gol (et ses déclinaisons de carrosserie) qui s’était pourtant opéré à partir du second semestre 2006. Les dernières unités de ses modèles s’étaient donc vendues durant l’été de la même année. Et c’est justement l’absence de la Gol qui avait «pénalisé» l’importateur de Volkswagen en le faisant dégringoler dans le top 10 des marques les plus vendues au Maroc.
«Qu’à cela ne tienne !», pourrait-on faire dire aux responsables de la CAC qui aiment à préciser que «Volkswagen se retire du segment du véhicule neuf économique et se recentre sur les modèles fabriqués en Allemagne, modèles qui ont connu une croissance à deux chiffres durant le premier trimestre 2007». En effet, entre le 1er janvier et le 30 avril 2007, la CAC a livré 931 véhicules badgés du logo VW. Dans ce volume, on remarquera les bonnes performances des modèles phares de la marque : 354 Polo, 118 Golf, 78 Jetta, 182 Passat et 63 Touareg. Mais aussi et surtout 79 exemplaires de la Fox, dont on signalera au passage qu’elle restera encore maintenue au catalogue, du moins pour le restant de 2007.
Bref, la CAC veut capitaliser sur son image d’importateur de véhicules attrayants, valorisants et fiables. Une gamme allemande qui compte désormais un véhicule d’image et de sport : l’Eos. Et justement, deux mois à peine après son introduction, ce coupé-cabriolet a déjà été livré à une demi-douzaine de clients. Un joli succès, puisque l’Eos appartient bien à un segment marginal, ou de niche comme on dit dans le secteur.
Reste enfin à préciser , la CAC ne se désengage pas totalement de sa gamme brésilienne. Le renouvellement de celle-ci et surtout des tarifs d’achat plus intéressants pourraient entraîner sa réapparition en concession. Tout est possible…

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *