Lamborghini Egoistai : Les célébrations du 50ème anniversaire continuent

Lamborghini Egoistai  : Les célébrations du 50ème anniversaire continuent

Walter Da Silva a offert à la firme de Sant’Agata Bolognese  son plus beau cadeau pour ses 50 ans. C’est lors du gala célébrant son demi-siècle d’existence que le chef du design du Groupe Volkswagen a dévoilé son «Egoista» aux invités.

«Je suis très attaché à cette marque italienne, étant moi-même italien. J’ai voulu rendre hommage et penser un véhicule pour souligner le fait que les Lamborghini ont toujours été conçues avec passion et plus avec le cœur qu’avec la tête», c’est ce qu’il a déclaré suite à la présentation de cette monoplace particulière qui n’est pas sans rappeler le look de la fameuse Veneno découverte par le public à Genève en mars.

Ce dernier n’a pas travaillé seul sur ce projet, il a été rejoint par Alessandro Dambrosio pour l’extérieur et Stefan Sletaff pour le design intérieur.  Le poste de pilotage, entièrement en fibre de carbone et aluminium, représente une sorte de cellule de survie et fait penser à un cockpit d’avion.

La marque annonce d’ailleurs que la Lamborghini Egoista nécessite un pilote plus qu’un chauffeur! En ce qui concerne le choix du nom, il vient du fait que seul le pilote peut entrer dans la voiture, une véritable monoplace.

«La voiture n’accepte qu’un seul occupant, une personne qui veut jouir d’un plaisir maximum en même temps qu’il exprime une personnalité forte. Elle a été dessinée pour des personnes ultrasophistiquées, qui ne veulent que les choses les plus extrêmes et particulières au monde. Elle représente l’hédonisme poussé à son extrême, c’est une voiture sans compromis, en un mot : égoïste».

Ce nouveau bolide tire une nouvelle fois son inspiration de l’aviation militaire et plus exactement de l’hélicoptère Apache.

De l’engin volant, la Lamborghini Egoista retient la verrière et le cockpit, doté d’un viseur et d’une commande de direction qui ne ressemble que de loin à un volant. Seul le cuir capitonné en losange de couleur orange vif rappelle que l’engin n’est pas destiné à faire la guerre.

A l’extérieur, comme sur un aéroplane, les diodes tiennent à marquer la présence de l’engin sur les trois dimensions. Les vrais phares (au xénon) sont, quant à eux, cachés entre les pontons et le rostre central de l’auto.

L’Egoista disposera du moteur V10 5,2l de la Gallardo qui développe 600 ch.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *