L’automobile soulagée après le nouvel accord de libre-échange nord-américain

L’automobile soulagée après le nouvel accord de libre-échange nord-américain

Les constructeurs et équipementiers automobiles nord-américains ont poussé un ouf de soulagement lundi à l’annonce de l’accord commercial USA-Canada-Mexique, qui ôte bien des incertitudes suscitées par Donald Trump, bien qu’il soit difficile d’en prévoir les effets.

L’un des volets les plus importants du nouveau texte, conclu in extremis dimanche soir, concerne le secteur automobile.

L’Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC), qui remplace l’Aléna, prévoit des règles incitant à se fournir en matériaux et composants aux États-Unis et en Amérique du Nord. «Au moins maintenant, on sait. Le secteur était en perpétuelle expectative depuis 18 mois», estime Charlie Chesbrough, économiste au sein du cabinet Cox Automotive.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *