Les 7 places : les pros du «cinq à sept»…

Les 7 places : les pros du «cinq à sept»…

Kia Carens : l’atout prix
Chez Kia, le grand monospace Carnival, a un petit frère : le Carens. A mi-chemin entre break et monospace, ce véhicule pourrait donc être considéré comme un «breakospace». Look consensuel, proportions raisonnables… le Carens ne fait pas dans l’extravagance. En revanche, il surprend à l’intérieur ! Présentation moderne, rangement foisonnant et finition de qualité. Mais, surtout, le Carens joue aux transporteurs de familles nombreuses, offrant sept places grâce à sa troisième rangée dont les sièges indépendants sont coulissants et repliables. Certes, pour un volume de chargement suffisant, il faudra souvent opter pour la configuration 5 places. En d’autres termes, entre bagages et familles, il faudra choisir. Par ailleurs, face à ses concurrents directs (présents dans notre sélection), cette Coréenne a aussi l’avantage d’offrir un rapport prix/équipement/motorisation des plus intéressants. Jugez-en : la version 2.0 l CRDi (common rail de 90 ch), climatisée, démarre à 179.500 DH ! A ne pas négliger lors d’une présélection d’achat…

Mitsubishi Grandis : accélérateur d’image
Plus pour l’image que pour faire du volume, le Grandis est commercialisé depuis l’Auto-Expo dernier. Auto Hall, l’importateur marocain de la marque aux trois diamants a en effet profité du Salon casablancais pour faire connaître ce grand monospace au public marocain. Et au premier regard, le Grandis retient l’attention ! Comme nous l’avons déjà écrit, ce véhicule beau comme un prototype arbore une ligne futuriste, marquée par une architecture monocorps, au pavillon un brin incliné et aux projecteurs profilés et remontant sur les côtés. En bon monospace, le Grandis offre un intérieur spacieux et modulable de cinq à sept places, grâce aux deux sièges individuels, escamotables au plancher du coffre. L’offre mécanique compte un seul bloc : le 2.4 l essence de 165 ch, mais pas de Diesel. Dommage, car ce chef-d’oeuvre stylistique aurait bien pu trouver une plus grande clientèle marocaine, d’autant plus que son équipement est complet (6 airbags, radio CD, climatisation…) et son prix inférieur à 370.000 DH.

Peugeot 307 SW : révolution transparente
Comme pour la petite 206, la compacte gamme 307 compte une variante SW. Et, dans la catégorie des «breakospaces», cette 307 à rallonge (4,42 m de long) est la seule à proposer un toit panoramique en verre teinté. Plus qu’un élément de carrosserie, ce pavillon gratifie les occupants d’une luminosité remarquable.
Que l’on se rassure, la climatisation n’est pas en option, mais bien disponible sur toutes les versions et elle est à régulation automatique. En revanche, tel n’est pas le cas des deux sièges supplémentaires prévus dans le coffre et qui sont facturés à 7500 DH l’unité. Ceci étant, la 307 SW rivalise avec les meilleurs monospaces en matière de rangements (porte-gobelets, bacs-tiroirs, boîte à gants réfrigérée. Sans oublier les astucieuses tablettes type «aviation»…). Côté moteurs, l’essence 1.6 l et le HDi 90 ch parachèvent de faire de cette lionne un engin agréable pour les voyages. Les prix sont respectivement de 208.000 et 233.000 DH. Raisonnable !

Toyota Corolla Verso : une Nippone pour 7
Variante à sept places de la Corolla, la Verso vient d’effectuer une entrée assez remarquée sur le marché marocain, lors de l’Auto Expo. Ce dernier fut en effet une belle vitrine pour ce «breakospace» de faire montre de tous ses points forts, à commencer par une ligne assez valorisante. Idem à l’intérieur, où l’on découvre une planche de bord façon Lexus, des matériaux de qualité et un niveau d’assemblage des plus flatteurs. Sans dépasser les mensurations d’une Peugeot 307 SW, cette Toyota (de 4,36 m de long) parvient à proposer une habitabilité tout aussi généreuse et, présence dans cette sélection oblige, sept places à son bord. S’ils ne conviennent pas aux grands gabarits, les deux sièges de la troisième rangée ont au moins l’avantage d’être manipulés en toute aisance. Pour le reste, on retiendra la puissance des motorisations (1.6 l de 116 ch et 2.0 l D-4D de 110 ch) et l’aspect sécuritaire largement assuré par cinq airbags (dont un pour les genoux du conducteur) et une pléthore d’aides à la conduite (ABS, EBD, BAS, TRC, VSC).

Volkswagen Touran : l’anti-Zafira
A côté de Ford et son C-Max, Volkswagen est l’autre constructeur à avoir investi, tardivement, le segment des monospaces compacts. Et à la surprise générale, son Touran s’est révélé être une sérieuse salve envers les monospaces compacts de référence, tels que l’Opel Zafira, ou le Renault Scénic. Doté d’un gabarit aux facettes séduisantes mais discrètes, le van VW s’étire sur 4,39 m pour 1,79 m de hauteur… soit des dimensions suffisantes pour abriter sept places à son bord. Pour cela, il suffit alors d’avancer la banquette et de dresser les deux sièges de la dernière rangée. Seul hic, le coffre affiche alors un volume de… 90 litres ! Mais que l’on se rassure, ses concurrents ne font pas mieux. Mais le Touran est avant tout une VW, en clair : un véhicule à l’assemblage rigoureux et aux moteurs de qualité. Et justement sur la palette des motorisations existantes, l’importateur marocain n’a retenu que le 1.9 TDi de 105 ch. Une version disposant d’un équipement complet (ABS, ESP, 6 airbags, climatisation…).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *