«Nippon ni mauvais», dites-vous ?

«Nippon ni mauvais», dites-vous ?

Une façon de rendre hommage à un pays aux hommes si travailleurs, mais aussi à tout ce que ce «petit-grand» Etat a pu réaliser pour l’automobile, lui permettant d’accomplir des avancées aussi notables que majeures.

Nous ne manquerons pas d’agrémenter ces pages consacrées au Japon par nos impressions du moment, mais aussi par quelques photographies prises directement lors de nos ballades en terre nippone. Pourquoi me diriez-vous ?

Eh bien tout simplement parceque nous avons estimé que cela valait le détour !

Car si le Japon n’est arrivé dans le secteur automobile que bien en retard par rapport à d’autres nations, il a su royalement rattraper ses faiblesses et même les surpasser.

Ce n’est, en effet, que lors de son ouverture sur l’ère Meiji en 1898 que le Pays du Soleil Levant importa sa première voiture. Neuf années après, ce même pays commençait à produire sa propre voiture, la Takurie-Gou.

Et un siècle plus tard, il est devenu le premier pays producteur d’automobiles au monde ! Une évolution qui force le respect et l’admiration. Notre pays devrait d’ailleurs en prendre de la graine, tiens! En attendant, amis lecteurs, je vous souhaite bien du plaisir à nous lire et je vous dis à la semaine prochaine.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *