Porsche : 25.000 Panamera en moins d’un an

Porsche : 25.000 Panamera en moins d’un an

Question : quel est le modèle le plus vendu actuellement par Porsche ? Réponse : le Cayenne. Mais peut-être plus pour longtemps si l’on observe l’engouement grandissant que connaît l’autre Porsche à 5 portes, la Panamera. En effet et selon un récent communiqué du constructeur, son usine de Leipzig vient de produire la 25.000ème Panamera depuis le lancement de ce modèle en septembre 2009, soit il y a 10 mois. Certes, il ne s’agit «que» de 25.000 unités. Mais, ce cap est bien symbolique et à plus d’un titre. D’abord, parce qu’il dépasse les prévisions initiales de la marque qui tablait sur 20.000 unités pour la première année de commercialisation. Ensuite, parce qu’à l’international, la Panamera a déjà réussi à détrôner les autres modèles du cheval de Stuttgart, en étant la Porsche la plus vendue aux USA. Et justement, le marché nord américain, connu pour être LE royaume des grosses cylindrées voit sa clientèle plébisciter le V6 sous le capot de la Panamera et non pas les V8 atmo et turbo. C’est bien la preuve que le marché américain est en pleine mutation, mais toujours un important fief de «Porschistes». D’ailleurs, c’est vers un client américain que cette Panamera «anniversaire» a été acheminée après avoir quitté les locaux de Leipzig (voir photo). Habillée d’une belle couleur pourpre métallisée, à savoir le «Rouge Rubis», elle est équipée du 3.6 litres V6 de 300 ch. A ce titre, on rappellera que cette version V6 (Panamera S) n’a été introduite dans la gamme qu’en mai dernier pour, justement, booster les ventes de ce modèle. Un pari réussi, donc. Prochaine étape pour la familiale de Porsche, l’hybride vient d’être avalisé par le directoire de Porsche et annoncé pour une commercialisation, soit au courant de l’automne prochain, soit pour le début 2011. Car, pour les ingénieurs maison, il ne s’agira pas seulement de reprendre les mêmes ingrédients du Cayenne Hybrid, mais d’y apporter d’importants aménagements puisque l’architecture technique diffère entre les deux véhicules. À ce titre, les aficionados de la marque redoutent une baisse du volume du coffre dans lequel viendraient loger les incontournables batteries (au nickel) qui équipent nécessairement un véhicule hybride. Quoi qu’il en soit, la croissance spectaculaire des ventes, accompagnée d’une bonne rentabilité, sont autant de bonnes nouvelles qui prouvent que Porsche a eu raison de diversifier sa gamme et d’adopter de nouvelles motorisations (V8, V6, diesel et hybride). Une belle émancipation de la double monoculture qu’entretenait la marque de Zuffenhausen depuis des décennies, soit celle du modèle unique (911) à unique architecture mécanique (flatsix ou 6 cylindres à plat). Ne dit-on pas qu’«il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas» !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *