Renault frappe fort au 78ème Salon de Genève

Ouvert au grand public du 6 au 16 mars 2008, le 78ème Salon international de l’automobile de Genève est assurément, et comme chaque année, l’un des grands rendez-vous de la planète. Tous les grands constructeurs s’y bousculent pour présenter leurs dernières créations, études de styles et autres déclinaisons de gamme.
Parmi eux, Renault est à l’honneur, avec toute une série de nouveaux modèles exposés pour la première fois au grand public. C’est le cas du très futuriste Mégane Coupé Concept, qui comme son nom l’indique, préfigure un coupé compacte dans la gamme future de la Mégane. A n’en pas douter ce prototype, dont le secret a été préservé jusqu’à la veille du Salon, aura retenu tout l’intérêt des visiteurs et des journalistes spécialisés. Et pour cause, ce «dream-car» propose une extravagante cinématique de portes, vraisemblablement jamais entreprise par un autre constructeur auparavant. En effet, ses ouvrants latéraux se présentent chacun en deux éléments : portière carrossée en partie inférieure et surface vitrée indépendante au niveau supérieur. A l’ouverture, les deux éléments se déploient avec élégance, dans un mouvement qui rappelle celui des ailes d’une libellule. Le reste de la carrosserie est marqué par un traitement épuré, des surfaces lisses et fluidifiées avec tout le vitrage, ainsi qu’un éclairage étudié pour accentuer le cachet dynamique et technologique du véhicule.
Bref, «ce show-car illustre avec force les évolutions du Design Renault (…). L’adoption d’une cinématique d’ouvrants aussi inédite que spectaculaire, apporte cette note de magie qui participe au rêve automobile» comme l’explique Patrick le Quément, directeur du Design Renault. Gageons, ou du moins espérons, qu’un minimum des gênes de ce prototype seront présents dans l’ADN du coupé dérivé de la future Mégane…
Plus proche de nous dans la réalité, le Koleos sera lancé par Renault dans les semaines qui viennent. Il s’agit du premier 4×4 crossover que Renault est l’une des nouveautés phares annoncées par Carlos Ghosn il y a deux ans, lors de sa présentation du plan «Renault Contrat 2009».
Et en tout début de matinée du 3 mars, soit la première des trois journées presse du salon, c’est Patrick Blain, directeur général adjoint de Renault, qui a pris la parole pour présenter les différentes nouveautés du groupe. Un dirigeant qui ne mâche pas ses mots puisqu’il déclare : «nous entendons déjà des voix s’élever pour dire que Renault arrive tardivement sur ce segment, mais qu’à cela ne tienne. En bon crossover, le Koleos profitera pour son aménagement et sa modularité intérieurs de toute l’expérience de Renault en matière de monospaces compacts, tandis qu’il recourt au savoir-faire de Nissan en matière de transmission intégrale, reprenant le système All-Mode du nouveau X-Trail». Le Koleos, dont le design extérieur s’inscrit dans le sillage du renouveau stylistique de Renault, pourra aussi compter sur ses qualités intérieures pour séduire. A ce titre, le constructeur français a indiqué que le Koleos, comme la quasi-totalité de la gamme Renault, profitera désormais d’une garantie de 3 ans ou 150.000 km. C’est là une preuve tangible de la confiance du losange dans la qualité et la fiabilité de ses nouveaux véhicules.
Autre nouveauté présentée à Genève, la déclinaison GT de la Laguna III est en fait une exécution plus dynamique de la familiale en question. Plus dynamique, dans le sens de l’efficacité de conduite et de la rigueur sur le plan de la tenue de route, puisque la Laguna GT inaugure le châssis dit «Active Drive», soit une structure à quatre roues directrices. Il s’agit d’un système développé conjointement par Renault et sa filiale Renault Sport Technologies, afin d’offrir un comportement routier de premier ordre et une meilleure précision de conduite, notamment lors des passages en courbes. Renault annonce aussi que «pour un plaisir de pilotage ultime», «deux motorisations exclusives de 180 et 205 chevaux propulsent Renault Laguna GT dans l’univers des grandes routières sportives». A noter aussi que cette déclinaison GT n’est pas l’apanage de la berline, mais concerne aussi la version break Estate.
Enfin et dans la même veine sportive, Renault a aussi profité du Salon genevois pour présenter la Twingo préparée par Renault Sport. Une citadine au look athlétique et dont les proportions compactes, associées à un châssis sport et à un moteur 1.6 l de 133 chevaux, l’aident autant à se faufiler en ville, qu’à avoir un tempérament rageur. Développée par Renault Sport, la Twingo RS constitue ainsi un joli ticket d’entrée dans la gamme RS.
Pour le reste et dans un tout autre registre, Dacia a profité de ce salon pour non seulement dévoiler la Sandero (lire pageIV), mais aussi inaugurer un logo. C’est là un signe du passage de la marque roumaine vers une nouvelle ère, celle de l’internationalisation et de la modernisation. A cela, s’ajoute l’introduction en Europe de la gamme Infiniti, la marque de luxe affiliée à Nissan.
Bref, l’Alliance Renault-Nissan est bien partie pour se donner les moyens de dynamiser sa croissance mondiale et conquérir de nouveaux marchés. C’est le cas du Koleos pour ce qui est des 4×4 urbains, mais aussi du concept de coupé Mégane, qui évolue lui dans le marché du rêve automobile. Un marché où Renault semble avoir été jusqu’au bout.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *