Shell Eco-Marathon : des Marocains en lice

Shell Eco-Marathon : des Marocains en lice

Pour la deuxième année consécutive, le Maroc sera représenté aux épreuves du «Shell Eco-Marathon». Une participation rendue possible grâce à Shell du Maroc qui, cette année, va parrainer non pas une, mais quatre équipes représentants leurs établissements respectifs. Il s’agit de quatre écoles marocaines à savoir, l’Ecole nationale des sciences appliquées de Marrakech (ENSA), l’Ecole nationale supérieure des arts et métiers de Meknès (ENSAM), l’Ecole Mohammedia des Ingénieurs (EMI) et l’Ecole nationale de l’industrie minérale de Rabat (ENIM). Des établissements ayant été sélectionnés pour se mesurer aux défis de l’éco-conduite et ainsi défendre les couleurs du Royaume dans cette compétition mondiale qui verra s’affronter 221 équipes représentant 24 pays.
Axée autour de l’efficience énergétique, cette épreuve se déroulera sur le grand circuit de Lausitz, en Allemagne, les 6 et 7 mai prochains. En attendant, la filiale marocaine du raffineur au coquillage a tenu à préparer les quatre équipes marocaines. Comment ? En leur offrant une formation d’éco-conduite dispensée par deux grands spécialistes en la matière. Il s’agit de John et Helen Taylor, un couple (marié) d’Australiens qui n’est pas moins détenteur du record du monde d’économie de carburant. Un record inscrit dans le Guinness Book et qui s’ajoute à une quarantaine d’autres également à l’actif des Taylor. Un couple qui, lors de son passage au Maroc la semaine dernière, était présent à une conférence de presse, tenue en présence du staff dirigeant de Shell du Maroc.
L’occasion pour son P-dg Mohammed Raihani de rappeler l’implication de son groupe quant à la recherche en permanence d’idées et solutions à même de réduire l’impact environnemental de ses activités. Quitte à alerter sur les risques que court la planète autant en terme de pénurie d’énergie, qu’en matière d’écologie. «En 2050, nos besoins en énergie vont doubler, puisque le parc roulant mondial aura atteint les deux milliards de véhicules (!), du fait d’une population globale qui passera de 6 à 9 milliards d’habitants». Puis d’ajouter : «le Shell Eco-Marathon offre aux jeunes s’intéressant à la recherche technologique, à l’énergie et au transport une occasion unique de repousser les limites de l’économie de carburant». À leur tour, les Taylor ont insisté sur la nécessité d’informer sur l’efficience énergétique de façon universelle. «Nous avons formé des automobilistes dans le monde entier (…). Pour consommer moins au volant de sa voiture, il ne faut pas d’enseignement scientifique de pointe, mais simplement respecter quelques règles basiques de conduite», ont-ils martelé.
«Aujourd’hui, nous sommes au Maroc pour partager notre expérience et nos enseignements. Nous nous associons à Shell parce que nous partageons la même vision», a affirmé Helen Taylor.
Quant aux représentants desdites écoles, tous ont tenu à remercier Shell du Maroc pour son soutien. Une petite reconnaissance pour une implication pourtant louable et flatteuse. La preuve, le Maroc est le seul pays d’Afrique du Nord à participer au Shell Eco-Marathon.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *