Soyons terre à terre !

Soyons  terre à terre !

Dans notre pays, le marquage au sol est dérisoire car peu de conducteurs le respectent. Le plus souvent, le quidam lambda en voiture ou en moto est beaucoup plus préoccupé par jouer au coude-à-coude dans les embouteillages ou de mimer les apprentis cow-boys en rodéo au volant, que d’interpréter le sens de ces drôles de figures blanches curieusement peintes sur le sol.

Pour vous en rendre compte, vous pouvez tenter cette petite expérience : lorsque vous conduisez dans une ville comme Casablanca, essayez un peu de respecter les marquages en restant droit sur la file tracée sur votre chemin ou de vous arrêter aux passages piétons. Vous êtes à peu près sûrs de finir votre journée avec les tympans en compote, sous le déluge des klaxons à répétition et des invectives lancées gentiment à votre égard par une bonne partie de nos zélés concitoyens !

Un comble, surtout lorsque l’on sait que le franchissement de ligne est théoriquement réprimé par le Code de la route. Encore faut-il trouver des marquages sur certaines de nos routes. Et quand c’est le cas, que ces derniers soient visibles et non effacés par l’usure, car ils doivent être repeints au moins une fois tous les deux ans.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *