Ventes de voitures : Les coréennes s’envolent

Ventes de voitures : Les coréennes s’envolent

Septembre est bien connu pour être le mois des «rentrées». Mais cette année, le retour vers les chemins des écoles et des bureaux s’est fait en quasi-concomitance avec deux autres aspects conjoncturels inhabituels : les élections législatives, puis le mois de Ramadan. Et le mois sacré est bien connu pour être une période de grande consommation. Le secteur automobile n’y déroge pas, même si les chiffres communiqués par l’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (Aivam) ne montrent pas les plus élevés de l’année en cours. Plus précisément, ce sont 6.616 véhicules particuliers (VP) neufs qui ont été immatriculés en septembre, dont 4.499 importés montés (CBU). C’est un «bon» mois, mais sans plus si l’on s’en tient à l’avis général des professionnels du secteur.
Ceci étant et comme c’est souvent le cas, certaines marques tirent leur épingle du jeu bien mieux que d’autres. C’est le cas de Kia Motors Maroc (KMM), qui a vendu 704 unités en septembre, confortant ainsi sa position de leader du marché des VP importés et détenant 13,1% du marché. Le verbe «conforter» semble être un euphémisme puisque avec un cumul de 5.765 véhicules vendus depuis le 1er janvier dernier, KMM est loin devant (voire irrattrapable par) son premier challenger Renault. Ce dernier, dont les livraisons ont atteint 5.059 unités en 2007, a pourtant réalisé une bonne performance le mois dernier avec 497 VP CBU immatriculés. Pour autant, la part de marché du losange reste importante (11,5%) et la fréquentation pour ses showrooms devrait être plus importante dans les semaines qui viennent et ce, en retour de son agressivité en matière de communication, remarquée ces derniers temps. Autre marque totalisant plus de 5.000 VP CBU vendus en 2007 (5.011 précisément), Peugeot a fait de septembre son plus faible mois de l’année, commercialement parlant, avec seulement 377 livraisons enregistrées (en VP CBU). Une contre-performance qui n’altère en rien la part du lion sur le marché national (11,4%), ni sa progression annuelle, toujours positive (+13,6%). Juste derrière Peugeot, Toyota du Maroc (TDM) affiche un léger regain commercial, puisqu’en septembre, 667 VP Toyota ont été livrés, soit la meilleure récolte de l’année. Et avec 4.940 ventes cumulées au 30 septembre, 11,2% de part de marché et une évolution (2006-2007) de 10,4%, TDM a toutes les raisons de pouvoir bien clôturer l’année en cours. Autre label coréen en haut de forme, Hyundai ferme la courte liste du Top 5 des plus gros importateurs automobile du Royaume. Son importateur, Global Engines, a en effet livré 3.283 VP durant les neuf premiers mois de l’année, dont 316 en septembre. De ce fait, la marque Hyundai détient près de 7,5% de part de marché et enregistre une progression annuelle de 30,8%.
Pour le reste, le bilan n’est pas très flatteur pour Volkswagen et son importateur la Centrale Automobile Chérifienne (CAC). Car avec 211 VW livrées en septembre, ce mois a été la plus piètre performance commerciale de l’année pour cette marque. Mais les choses devraient logiquement changer dans les semaines qui viennent avec le lancement de la nouvelle Gol. En effet, la citadine VW produite au Brésil signe durant ce mois-ci son retour sur le marché marocain après plus d’un an d’absence.
Par ailleurs, on notera l’amélioration de Ford (+36,2%) sur toute l’année, ainsi que celle de Chevrolet (+63,7%). Les ventes de l’ovale bleue (1.939 VP en 2007) sont toujours dopées par la Focus, tandis que celles du label coréen naturalisé américain (1.049 unités en 2007) se maintiennent fortement grâce au duo Spark-Aveo.Du côté des voitures montées localement (2.117 en septembre et 20.369 en 2007), on remarquera surtout les 823 Logan vendues (contre 663 unités en août). Un volume qui montre bien que les ventes de la voiture économique repartent à la hausse et que les chaînes de montage de la Somaca et ses compagnons ont retrouvé leur cadence de travail après un mois d’inactivité – août toujours – pour congé annuel. Et il y a donc suffisamment de Logan en stock pour fournir le réseau commercial de Renault Maroc. Au final, et avec un cumul de 64.190 véhicules de tourisme (importés et montés localement) vendus entre le 1er janvier et le 30 septembre 2007, le marché automobile marocain affiche une progression annuelle de 14,9%. Or, c’est une croissance d’au moins 19% qui est nécessaire à ce même marché pour atteindre le seuil (tant attendu) des 100.000%. Une projection qui reste toujours possible à moins de trois mois de 2008.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *