Une «initiative Intilaqa» pour l’employabilité par le sport signée TIBU Maroc

Une «initiative Intilaqa» pour l’employabilité  par le sport signée TIBU Maroc

Le niveau scolaire des candidats doit se situer entre le tronc commun au minimum et le niveau baccalauréat au maximum. Aussi, ils doivent préalablement avoir une passion pour le sport, toutes disciplines confondues.

De l’emploi par le sport. Une idée intéressante. Elle est conçue par l’association TIBU Maroc qui en a présenté les contours lundi soir à Casablanca lors d’une conférence de presse consacrée au lancement de son «Initiative Intilaqa». Un concept dédié à la jeunesse marocaine. Ce projet, qui a pu voir le jour de par le  soutien de la Fondation Drosos, consiste en un programme complet de formation axé sur l’employabilité des jeunes en situation de NEET (Neither in Education, Employment nor Training) par le sport. A propos de cette initiative, le directeur de la Fondation Drosos – Bureau Maroc et Tunisie, indique : «Le projet Intilaqa présente de nouvelles opportunités d’emploi pour les jeunes au Maroc dans les métiers du sport». Selon ses dires, ce projet est «innovant» de par son approche avec une formation basée sur le sport. Selon le directeur, qui se félicite de l’engagement de la Fondation Drosos et du soutien de son nouveau partenaire TIBU Maroc dans la mise en place de ce projet, celui-ci explore le potentiel et la motivation de presque 200 jeunes pour se former et travailler durablement dans un secteur porteur d’avenir, à savoir les industries sportives. «Nous sommes confiants que la jeunesse répondra positivement à ce nouveau projet et qu’elle saura en tirer le meilleur profit», enchaîne-t-il.

Les jeunes casablancais en premier

En détail, le programme en question sera, dans un premier temps, déployé en faveur des jeunes issus des quartiers défavorisés de Casablanca, dont l’âge est compris entre 18 et 25 ans. Le niveau scolaire des candidats doit se situer entre le tronc commun au minimum et le niveau baccalauréat au maximum. Aussi, ils doivent préalablement avoir une passion pour le sport, toutes disciplines confondues, avec une expérience dans une association de quartier, un club ou tout simplement lors de leur scolarisation. De son côté, Mohamed Amine Zariat, président et fondateur de l’organisation TIBU Maroc, indique : «C’est le 1er programme d’employabilité par le sport dans le continent qui s’adresse à des jeunes en situation de NEET». Le responsable qui s’exprime sur la fierté des équipes de TIBU Maroc du lancement de l’initiative Intilaqa, prend également appui sur des chiffres. Dans ce sens, il cite les chiffres du HCP, lequel précise que les jeunes de la tranche d’âge 15-24 ans, au Maroc, représentent 29% en situation de NEET. «L’objectif est de transmettre aux bénéficiaires les compétences nécessaires à occuper des postes liés en premier lieu au sport ou autour du sport. Via ce projet, les bénéficiaires seront aptes à mener des carrières de coach sportif, de manager sportif, voire même d’entrepreneur dans le domaine d’éducation par le sport. TIBU vise à positionner l’initiative Intilaqa comme le programme le plus innovant dans le domaine de l’employabilité des jeunes par le sport dans le continent», détaille-t-il.

Axes du projet

«Initiative Intilaqa», programme d’employabilité des jeunes par le sport, se décline en trois axes distincts. Le premier porte sur la formation en alternance et l’acquisition de compétences techniques et comportementales.

TIBU ayant opté pour une formation qui permettra aux jeunes de bénéficier d’une panoplie de cours, à la fois théoriques et pratiques. Dans le lot, trois formations seront sanctionnées par un diplôme. Il s’agit de la formation technique (techniques de coaching sportif, d’animation sportive et d’éducation physique), la formation linguistique (apprentissage du français et de l’anglais) et la formation digitale (gestion des réseaux sociaux et des outils bureautiques). Parallèlement, les bénéficiaires auront droit à une formation en management et en ressources humaines, et d’une autre en leadership et développement personnel, en plus d’un séminaire sur l’entrepreneuriat social sportif.

Quant au deuxième axe, il se focalise sur l’expérience professionnelle dans les programmes d’éducation par le sport. Il permettra aux bénéficiaires de mieux cerner les contours de l’employabilité et de s’auto-évaluer quant à leur maîtrise des compétences acquises, ainsi que de développer des compétences nouvelles, voire complémentaires à celles qui leur ont été inculquées lors de la formation théorique.
Ainsi, l’introduction dans le monde du travail et ses exigences sera réalisée à travers une participation hebdomadaire aux activités des structures de TIBU et des organisations sportives de la métropole.

A travers un large réseau de partenaires publics et privés dans plusieurs domaines, TIBU offrira aux bénéficiaires plusieurs opportunités et connexions avec les entreprises, les écoles et les organisations sportives. L’ambition de cette démarche est de leur faire découvrir leurs futurs métiers, en leur proposant des stages dans le cadre de leurs expériences professionnelles, et en leur permettant de se familiariser avec le monde professionnel et d’acquérir de nouvelles expériences grâce aux rencontres avec les responsables des ressources humaines.

En ce qui concerne le troisième axe, celui-ci porte sur l’accompagnement des jeunes dans le processus d’insertion professionnelle, à travers des stages et des ateliers. A ce propos, des ateliers d’accompagnement orientés vers les métiers du sport sont au programme. Ce dernier axe englobe également l’insertion dans les métiers se rapportant au sport via l’alliance «Sport for Employment», des carrefours et des salons de recrutement interne, l’accompagnement dans la création de start-up et incubation, ainsi qu’un suivi post-insertion.

Mais ce n’est pas tout. Le programme «Initiative Intilaqa» a des débouchés puisque les métiers de coach sportif auto-entrepreneur, de salarié dans des organismes et des structures à vocation sportive, ou encore d’entrepreneur social sportif, sont autant de carrières portées par cette initiative à l’ambition avérée, qui fait office de première aux niveaux national et continental. Salutaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *