Autrement : L’Islam protège la France

Autrement : L’Islam protège la France

Imaginez un pareil titre à la «Une» du «Figaro», du «Monde»… ou de «La Croix»! En attendant, j’anticipe la réaction de plusieurs parmi mes lecteurs réguliers. N’ont-ils pas pris l’habitude de me voir utiliser le vocable «islam» avec beaucoup de précautions? Tant de réalités diverses et contradictoires peuvent se cacher sous cette appellation! Comment donc parler de «L’islam» (avec ou sans «i» majuscule) qui couvrirait la France de son manteau protecteur, épargnant à cette nation les foudres de ses ennemis ? Faisons état, justement, des ennemis actuels de la France, avant de regarder qui sont «ses amis». Ces derniers jours, dans un message audio «au peuple français» diffusé par la chaîne de télévision quatarie «Al-Jazeera», l’idéologue terroriste Oussama Ben Laden a désigné la France comme une cible désormais privilégiée des attentats «djihadistes». Ainsi, l’inspirateur d’Al-Qaida, disparu au Waziristan pakistanais en décembre 2001, ne serait pas mort et pourrait encore nuire. Jamais Ben Laden, ou son «frère jumeau» l’idéologue égyptien Ayman Al-Zawahiri, n’avait donné jusque-là une telle importance à la France dans son combat. C’est, aussi, la première fois que le «père» du réseau international terroriste Al Qaïda consacre un message entier à un autre pays que les Etats-Unis. «De même  que vous détruisez notre sécurité, nous détruirons votre sécurité», dit le message, faisant référence à l’intervention des soldats français en Afghanistan, et à l’implantation de la France en Afrique du Nord et en Afrique de l’Ouest. Une menace prise très au sérieux par les autorités françaises et par l’ensemble des pays soucieux d’éradiquer l’horreur terroriste, que celle-ci soit «islamique» ou pas. Mais voilà déjà au moins trente ans que la France se sait une cible potentielle d’attentats de la part de groupes se réclamant d’un islam politique et guerrier. Le pays a connu plusieurs vagues d’attentats qui, toutefois, n’ont pas eu l’ampleur de ceux qui ont frappé Casablanca (en 2003), Madrid (en 2004) et Londres (en 2005). Même si la menace terroriste entretient une peur constante à l’égard de tout ce qui relève de l’islam, la majorité des Français, heureusement, continue de refuser l’amalgame systématique entre «islam» et «terrorisme». Peu d’entre eux, cependant, sont conscients que leurs meilleurs alliés contre ces menaces sont les musulmans de France eux-mêmes (et, aussi, les gouvernements et les peuples du Maghreb). Car les premiers résistants à l’islam perverti et pervers de Ben Laden et de ses disciples, ce sont bien ces centaines de milliers de familles musulmanes de France qui vivent un islam pacifique, et qui ne veulent pas que la France devienne un champ de désolation. Ce sont ces musulmans qui, les premiers, font preuve quotidiennement de vigilance, veillant à ce que leurs enfants ne se laissent pas entraîner par des idéologues meurtriers. Ce sont eux qui, massivement, opposent un islam de paix à un «islam» de haine. Oui : «qu’Allah bénisse la France !», comme l’a écrit le rappeur Abdelmalik!

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *