Et la lumière sera…

Et la lumière sera…

Je vous donne par exemple cette initiative qui a été prise récemment par une partie non négligeable et pourtant très négligée de la population tangéroise.

En effet, des milliers de personnes abonnées au réseau électrique de la ville de Tanger, irrité(e)s et outré(e)s par les factures d’électricité salées qu’elles reçoivent depuis quelques mois, ont décidé de lancer une grève de zèle qui consiste à éteindre toutes les lumières de leur domicile ou de leur commerce durant toute une heure. Donc, ça se voit et je suis sûr que ça a été vu par qui de droit. Cette histoire me rappelle une vieille blague que j’aime beaucoup et que je vais vous raconter. Un homme est condamné à la chaise électrique.

Le jour de son exécution, un agent de la prison l’accompagne à… sa dernière demeure. Arrivé à la salle où va avoir lieu l’exécution, le pauvre condamné examine tout le dispositif mis en place –  grande chaise, fils électriques, lanières, chaînes, etc. – et interroge son accompagnateur : «c’est quoi tout ça ?» et l’accompagnateur lui répond : «Asseyez-vous, je vais vous mettre au courant».

Voilà, la blague est finie. Comment ? Qui va être exécuté à Tanger ? Je ne sais pas. Moi, je ne suis qu’un observateur, mais qui voudrait bien être éclairé.
A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *