Hors-jeu : Champion malgré tout

Hors-jeu : Champion malgré tout

L’exploit du Hassania d’Agadir mérite des éloges. Voilà un club qui fait preuve de ténacité. Sans ressources financières car lâché il y a près d’un an par son sponsor, le club soussi a tenu le coup pendant toute une saison, rivalisant avec des équipes beaucoup plus riches et plus structurées. L’effectif très réduit du Hassania, désargenté, a commencé la saison s’armant uniquement de sa bonne volonté et de l’amour sans limites d’un public très dévoué. D’ailleurs, ce n’est que grâce à des bonnes âmes de la région et l’aide de la municipalité de la ville d’Agadir que le HUSA a survécu cette année. Mener une lutte acharnée pour décrocher le titre de champion du Maroc laisserait entendre que la récompense du vainqueur est à la hauteur des sueurs versées le long de la saison. Que représente le trophée du GNF I ? Personne ne sait au juste à part une qualification en Coupe d’Afrique ou Champion’s league pour faire un peu professionnel d’intonation. Même les déplacements des équipes marocaines engagées en compétition africaines sont pris en charge par la compagnie Royal Air Maroc sur une intervention directe de la Fédération Royale Marocaine de Football. Que fait le GNF I dans tout ce processus ? Dans un chantier sportif comme le football, on ne délègue pas des compétences très importantes à des gens qui ne mesurent pas le poids de leur responsabilité. Plus irresponsables encore sont ceux qui ont cédé les rênes à des incompétents au détriment d’un décollage tant attendu du football national. Des responsables qui s’estiment trop expérimentés pour faire part de leurs visions, de leur feuille de route. Ils se sont spécialisés uniquement dans le recrutement d’entraîneurs étrangers aux salaires exorbitants. Dans l’optique d’organiser la Coupe du Monde 2010, le championnat national de football va devoir atteindre un niveau décent, digne d’un pays qui avait eu le mérite d’être le premier à représenter le continent noir dans une coupe du monde en 1970. Si les gens de la FIFA se sont donnés la peine de suivre en direct le déroulement des matchs du GNFI…Ou encore qu’ils aient eu l’occasion de voir comment peinent nos organisateurs rien que pour programmer des matchs retard, l’on se demande quelle serait leur réaction. Quant à l’état des pelouses et des stades, il faut dire que les choix d’un commentaire dans ce sens s’avère très réduit. Pour le moment, l’important pour le public gadiri, c’est que le HUSA a emporté le titre de champion du Maroc pour la deuxième fois successive. L’équipe guidée par le coach marocain M’hamed Fakher vient de mettre fin aux traditionnelles spéculations et les rumeurs qui couvraient les lieux sportifs et la rue en général. Celles qui préconisaient que seules quelques équipes de renommée se relayaient sur le titre national (RCA, WAC, FAR). Le Hassania participera dans la plus importante coupe d’Afrique, mais avec quels moyens, quel état moral et quelles perspectives !! On ne modéra jamais assez dans son propre cerveau.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *