Hors-jeu : Réticences

Hors-jeu : Réticences

La sélection nationale olympique du football s’est inclinée devant son homologue irakienne dans le tournoi d’amitié organisé en Arabie Saoudite. C’était à l’occasion de la finale que les protégés de Mustapha Madih ont succombé. Il faut dire que la bataille livrée contre leurs homologues saoudiens était très acharnée. Les deux formations n’ont pu se départager qu’en recourant aux tirs aux buts. L’équipe olympique de l’Arabie saoudite jouait sur son propre terrain et devant son public. Contre un adversaire comme le Maroc, ils n’avaient aucun autre choix que de remporter la victoire. Dès le début de la rencontre, les saoudiens se sont montrés très offensifs. Les jeunes Lions de l’Atlas ne se sont pas laissés faire et avaient fini par gagner. Cette même formation saoudienne avait écrasé l’équipe du Sénégal par trois buts à zéro. Juste pour montrer que la réalisation des Marocains n’était pas une sinécure. Le parcours de nos olympiques a été très honorable lors de ce tournoi. Sur le plan physique comme du côté tactique et technique, les membres du onze national olympique ont démontré un certain degré de maturité et de sens de responsabilité. C’est un bon signe pour l’avenir. L’entraîneur national a fait beaucoup de travail. Cela se sentait notamment au niveau du comportement des joueurs marocains. Jouer les premiers rôles a toujours été la vocation du Maroc dans les compétitions au niveau arabo-africain. Que notre sélection figure en finale n’est pas un exploit en soi. Ce qui l’est en revanche, c’est la reprise des choses en main par Mustapha Madih qui se démène farouchement depuis longtemps pour mettre sur pied une formation digne de la réputation et de l’histoire du football national. L’équipe olympique, c’est la relève par excellence de l’équipe A. De ce côté, l’on peut dire que la confiance est de mise. Parallèlement, la sélection seniors sous la houlette de Zaki demeure tassée dans l’ombre au moment où ses homologues se préparent activement pour la CAN 2004 qui aura lieu dans quelques mois. Les observateurs n’arrivent toujours pas à comprendre la raison de l’annulation d’une série de matchs amicaux à l’image de toutes les équipes en préparation. Il y a quelques semaines, il était convenu que les Lions de l’Atlas affronteraient l’équipe du Chili en Espagne. Puis, l’on a entendu parler du remplacement de celle-ci par des équipes africaines comme le Kenya ou l’Angola. L’entraîneur national a dressé la liste des joueurs qui devraient participer à la phase préparatoire, il a appelé les professionnels et préparé son emploi du temps. Puis c’est le silence. Que s’est-il passé ? Il semblerait que la Fédération de tutelle n’a pas été capable de se mettre d’accord avec les équipes en question. Demain, c’est le 20 août, date initialement prévue pour la fameuse rencontre Maroc-Chili. Le Chili respectera cette date et jouera quand même son match amical, mais contre la Chine à Pékin. Qu’adviendra-t-il des Lions ? Resteront-ils paisiblement chez eux en attendant des jours meilleurs ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *