J’ai été contrainte de marier, ai-je la possibilité de divorcer après 1mois de mariage ?

J’ai été contrainte de marier, ai-je la possibilité de divorcer après 1mois de mariage ?

Question :

Je suis fraîchement mariée avec un commerçant qui faisait des affaires avec mon père.
Mon père a eu des difficultés financières ces derniers temps à tel point que notre maison était saisie et vendue aux enchères à mon futur époux.

C’est un vieil homme, inculte, qui m’a pratiquement achetée, le prix était de nous laisser notre maison, «petite villa», et ne pas déposer à la banque deux chèques contre mon père qui totalisent 1,5 million de dirhams.

Devant cette situation, je ne pouvais qu’accepter et succomber à la pression et la menace de ce monsieur.
Aujourd’hui, mon père regrette et me dit que je suis libre de disposer de ma vie comme je l’entends, quitte à ce que je divorce.
Est-ce que j’ai cette possibilité de divorcer même après 1 mois de mariage ?

Réponse :

Si votre père qui avait fait pression sur vous pour épouser cet homme d’une manière indirecte, puis vous compatissiez avec lui et vous ne vouliez pas le laisser tomber, et c’est à votre honneur, vous libère aujourd’hui de cette responsabilité de sauver la famille, vous avez bien sûr la possibilité, non pas de divorcer, mais de résilier le contrat de mariage, parce que le consentement que vous avez donné et qui est une condition sine qua non pour la validité du mariage a été vicié.
 En effet, vous étiez contrainte d’accepter cette union, et vous ne disposiez pas de la liberté nécessaire pour prendre votre décision et donner votre accord comme une femme libre de toute pression et toute contrainte, et partant votre consentement a été biaisé, et donc peut être annulé si vous arrivez à prouver et établir cet état de fait dont vous avez été victime, que cette contrainte émane de votre père, ou de votre futur époux qui est actuellement devenu votre époux. D’ailleurs, non seulement vous avez le droit de demander la résiliation de ce contrat de mariage, mais vous êtes également en droit de demander à être dédommagée pour tout le préjudice que vous avez subi.

En tout état de cause, si aussi il vous est difficile d’établir le vice de consentement, aujourd’hui si vous sentez que ni vous ni votre famille, j’entends votre père, ne voulez plus rester alliés à cette personne, vous avez le droit de demander un divorce pour discorde. Attention, il faut vous assurer, avant d’entamer une quelconque procédure, que vous père ne court pas une peine d’emprisonnement pour d’autres motifs dont il peut détenir les preuves, puisqu’il s’agit manifestement d’une personne sans scrupule, selon votre question.n
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *