Le doublé de 2M

Le doublé de 2M

En faisant match nul face aux champions du monde lors de la 3e journée du groupe B, lundi soir à Saint-Etienne, la Turquie a éliminé le Brésil de la Coupe des Confédérations de football. Le public Marocain s’est régalé ces derniers jours d’un spectacle de haut niveau. C’est à la chaîne de télévision 2M, et à elle seule, que revient le mérite d’avoir comblé les mordus du ballon rond de notre pays. Le service du sport et tout le staff chargé de couvrir cette Coupe des Confédérations de football ont fait honneur à leur métier. Les commentaires, riches en information, et l’ambiance très conviviale instaurée par Mourad Moutawakkil et Lino Baco, font du spectacle un double plaisir, pour les yeux comme pour les oreilles. Pour une fois, l’on peut être fier que notre deuxième chaîne a surpassé des canaux satellisables de grande renommée comme Eurosports par exemple. Les Marocains ont eu le privilège de suivre similairement deux matchs avec un traitement soigneusement synchronisé et qui n’interrompt pas le cours du spectacle. De la rencontre Brésil-Turquie, où les joueurs de l’ex-empire Ottoman n’étaient nullement impressionnés par la danse de la samba, l’on passe à celle du Cameroun-USA où les Lions indomptables étaient méconnaissables devant des yankees très entreprenants. Autrement dit, la couverture était complète. En ce qui concerne ce volet, la chaîne d’Ain Sebaâ a marqué un grand point sur la vieille TVM. Plus encore, la chaîne Eurosports, avec ses immenses ressources et son très large audimat, s’est contentée d’une diffusion orpheline du match Brésil-Turquie. Comme ce fut le cas de la célèbre TF1 !! C’est une donne qui ne doit pas passer inaperçue. Cet exploit très évocateur dénote les grands efforts fournis par la deuxième chaîne publique nationale, du moins du côté service de sports, afin de se hisser au niveau des grandes chaînes internationales. Bien que l’acharnement contre Zaki de la part de notre confrère Hassan Fatih lors de « Al Majalla Riyadia » demeure très excessif et incompatible avec la conjoncture actuelle. En tout cas, un Troussier ou n’importe quel autre ETRANGER, n’aurait pas fait mieux, même avec un salaire équivalent à celui de dix ministres. Peu importe. Restons avec le plaisir et la satisfaction réalisés par notre deuxième chaîne à travers cette Coupe des Confédérations. Sans rentrer dans les simulations, la spontanéité de Mourad et la présence d’esprit de Baco alimentent l’ensemble du spectacle suivi. Si cela continue, et c’est ce qu’espèrent tous les Marocains, l’avenir proche de la télévision nationale s’annonce très prometteur. C’est le style qui fait la durée du travail journalistique et l’immortalité de la matière. La belle et simple expression embellit l’esprit de l’observateur comme celui du spectateur connaisseur; c’est tout à la fois une parure et une armure. Le style sur l’idée, c’est l’émail sur la dent. Bravo 2 M.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *