Le mot pour rire : Changement de façade

Le mot pour rire : Changement de façade

C’est dans tout un magma d’articles plus ou moins légers que j’ai trouvé ce minuscule entrefilet bien dissimulé sous un titre plutôt accrocheur: «Hayat Al Idrissi veut rendre à Casablanca sa «blancheur»». 

Avouez que c’est un peu ambigu. De quelle «blancheur» parle-t-on ? Et pourquoi une chanteuse, certes talentueuse, a-t-elle décidé de nous lessiver ? A quoi ça rime tout cela ?

Voulant en savoir plus, je me suis mis à lire le minuscule entrefilet en question, et, quelques secondes plus tard, j’ai compris qu’il s’agissait tout bêtement de la volonté affichée par cette artiste de repeindre murs, portes et fenêtres pour redonner à notre grande métropole le droit de mériter son immaculée dénomination.

En vérité, ce n’est pas elle qui va le faire, mais comme elle a une voix qui porte, elle va demander aux Casablancais de s’armer de seaux et de chaux et en avant le blanchiment ! Personnellement, je trouve cette initiative à la fois noble et sympathique, mais j’ai juste peur que nos responsables et nos élus en profitent pour être blanchis aussi.

A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *