Le mot pour rire : Critique, pathétique…

Le mot pour rire : Critique, pathétique…

Comme probablement beaucoup d’entre vous, j’ai suivi avec curiosité mercredi dernier l’émission en direct «Moubachara ma3akoum», avec l’espoir d’y trouver quelques réponses aux accusations scabreuses que certains s’évertuent à faire à notre cinéma national et à ses principaux instigateurs. Pour commencer par la fin – comme dans les mauvais films – je vous dirais que je suis resté sur ma faim et que j’ai été déçu par le débat qui n’a pas eu lieu car on a tourné tout le temps en rond. Je suis d’autant plus à l’aise pour le dire que la majorité des invité(e)s
sont mes ami(e)s, mais, comme dirait l’autre, ce n’était pas de leur faute, car, à mon humble avis de téléspectateur, il n’y avait ni conducteur ni contradicteur. Heureusement qu’il y a eu ce petit clash salvateur entre le réalisateur du film «Zéro», multi-primé au dernier Festival national du film, et quelqu’un qu’on a présenté comme «critique». Je ne sais plus ce que ce mot veut toujours dire, mais je pense qu’il est temps que ceux qui le portent le déposent ou se remettent en cause.
A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *