Le mot pour rire : Fous et usage de faux

Le mot pour rire : Fous et usage de faux

Je suppose que vous êtes au courant de la polémique creuse et de la levée de boucliers stérile contre la projection au Festival du film de Tanger du documentaire «Tinghir- Jérusalem». D’ailleurs j’ai consacré l’essentiel de ma dernière chronique hebdo à cette tentative vaine des censeurs de tous poils d’étouffer notre expression artistique et de tuer notre mémoire collective. Si j’y reviens aujourd’hui, c’est que je viens d’apprendre que la liste des signataires de ce manifeste infecte comporte le nom d’un parti qui vient de déclarer qu’il n’avait rien signé du tout. Il s’agit de nos amis et camarades du PPS. D’ailleurs, nous avons été très nombreux à être hyper surpris de voir cette formation démocrate et progressiste et donc, éprise de liberté et de tolérance, aux côtés de ces obscurantistes qui n’utilisent la cause palestinienne que pour mieux nous museler. Apparemment, ces gens-là, en plus d’être des fossoyeurs des libertés, sont aussi des faussaires attitrés. La preuve. Oh ! Les vilains !
A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *