Le mot pour rire : Oubliez ce que j ai dit

Le mot pour rire : Oubliez ce que j ai dit

On peut reprocher tout ce qu’on veut à notre gouvernement, comme, par exemple, la cacophonie qui règne parfois dans ses rangs soudés, le machisme manifeste de sa composition, ou même la barbe pas toujours bien taillée de certains de ses membres, mais il y a une seule qualité qu’on ne peut pas lui nier, c’est qu’il n’est pas du tout têtu. Plus d’une fois, un ministre, pas toujours le même, annonce très solennellement une décision importante, qui est aussitôt très applaudie car très attendue, mais il suffit que quelques mécontents haussent le ton pour que notre téméraire membre du gouvernement se rétracte et revient sur son chemin. Parmi ces décisions « irréversibles », il y en a une qui me laisse, moi, pantois. Ce qui est bizarre, c’est que ça concerne 2 ministères, celui de l’Education nationale et celui de la Santé, mais c’est une seule et même mesure.  Il s’agit, vous l’avez deviné, de l’interdiction des fonctionnaires de ces départements d’exercer dans le privé. Et bien, c’est fini. On n’en parle plus. Ne dit-on pas que seuls les imbéciles…
A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *