Post-scriptum : Abécédaire : pour aller de 2004 à 2005

A: comme Assia El Ouadie. «Mama Assia» pour tous les jeunes détenus. Une sacrée «bonne femme»!.
B : comme bidonvilles en voie de disparition.
C : comme Casa-foot, Casa-basket, Casa-rugby. Casa qui bouge.
D : comme Dades Aziz. Exemple de gouverneur de terrain de proximité, d’action. Lui -et un certain nombre d’autres- forment cette nouvelle «race» de gouverneurs avec qui il fait bon coopérer.
E : comme El Gahs, un vrai ministre de la Jeunesse avec des idées, des convictions et une équipe qui bosse.
F : comme fêtes, fête de la Musique, fêtes de fin d’année… faites la fête ! N’en déplaise aux obscurantistes.
G : comme gouvernance locale. ça avance, mais il reste beaucoup à faire.
H : comme Hamada, notre « Pied en Or », exemple du talent de notre jeunesse.
I : comme innocence. Celle que l’on tue en mettant l’enfance au travail, la prostitution en la privant du droit à l’éducation, à l’amusement, à l’insouciance…
J : comme jeunesse. La nôtre est magnifique, bourrée de potentialités, de talents… et d’espoir.
K : comme Khalil Hachimi Idrissi, en espérant qu’en 2005, nous aurons droit à beaucoup de «Bonjour».
L : comme loi. Puissions nous-tous- la respecter plus et mieux ; dans tous les domaines.
M : comme maillage, bien sûr ! 34 de jeunes associations de jeunes par les jeunes, pour les jeunes qui oeuvrent au quotidien dans les quartiers.
N : comme Narjis. Narjis Reghaye, une vraie plume qui traite les sujets les plus pointus avec beaucoup de pertinence.
O : comme osons ! Osons l’optimisme, osons l’action, osons le coeur à l’ouvrage !
P : Comme provinces. Sortons Un peu de l’axe Casa-Rabat, le Maroc est vaste, pluriel et divers de toutes ses provinces.
Q : Comme quartiers populaires ; en voie de retrouver une dignité.
R : Comme racisme. Notamment celui qui frappe nos compatriotes en Corse. A combattre sans relâche.
S : Comme Studio 2 M ; une belle réussite, que de talents !
T : Comme Tolérance. C’est ce que nous pouvons souhaiter de meilleur pour 2005.
U : Comme une. La marque du féminin : un genre qui grâce à la réforme de la Moudouana, se rapproche de l’égalité avec le masculin.
V : Comme volonté. Le contraire de la résignation, du défaitisme, de l’attentisme.
W : Comme wagon. Comme celui que l’association « Action Jeunesse » a transformé en local associatif à Aïn Sebaa. Initiative à multiplier dans les quartiers.
X : Comme xénophobie : elle tue en armant des bras et malheureusement progresse – A classer «X»
Y : Comme «y’a qu’a» ; ils sont nombreux ceux qui se cachent derrière ces 2 mots si faciles à prononcer.
Z : Comme zéro. Zéro pointé à ceux qui dénigrent, se posent en donneurs de leçons mais se gardent bien de mettre les mains dans le cambouis pour avancer. Ils se reconnaîtront !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *