Post-scriptum : Du «vingt fevrier» au «vain fevrier» ?

Post-scriptum : Du «vingt fevrier» au «vain fevrier» ?

N’est-ce pas ce à quoi nous sommes en train d’assister ? Nombreux étaient ceux qui considéraient les jeunes facebookers du 20 Février avec sympathie, autant l’ont été ceux qui, dès le 9 Mars, n’ont pas compris quelle était leur stratégie, et autant ont été majoritaires ceux qui sont devenus carrément allergiques lorsqu’il s’est avéré que ce mouvement était totalement phagocyté par des groupuscules politiques et /ou religieux. Que dire donc aujourd’hui de tous ces Marocain(e)s devenus hostiles au mouvement du «20 Février» tant leurs actions, leurs revendications, leurs accusations de fraude – sans la plus petite preuve- leurs protestations obsessionnelles…bref leur obstruction sont devenues contre-productives ! L’exaspération est telle que sur Facebook ils sont devenus les «vains Février» !
La réflexion sur la régionalisation était entamée depuis longtemps par la «Commission Azziman», la volonté de démocratisation et de bonne gouvernance avait été affirmée par le Souverain à de multiples occasions et nous savions que tout cela murissait avant d’éclore…Reconnaissons alors aux jeunes du «20 Février»le mérite d’avoir joué un rôle d’accélérateur, un rôle de «loupe grossissante», en mettant sur la place publique des revendications sociales largement partagées. Pourquoi, alors qu’ils pouvaient capitaliser sur cet acquis, n’ont-ils pas su (ou pu) assumer leur fonction d’aiguillon constructif ? Nous sommes nombreux dans le mouvement associatif à leur avoir maintes fois tendu la main : lors du discours royal du 9 Mars nous leur avons dit «construisons ensemble», lors des consultations de la Commission Mennouni nous y sommes allés et ils étaient les bienvenus, lors du scrutin lui même où nous leur avons dit «votons» : votons «oui», votons «non» mais votons ! Là encore ils nous ont ri au nez appelant au boycott dans l’espoir tellement visible de «récupérer le taux d’abstentionnistes…ils ont eu tout faux !»   
Dorénavant le peuple a voté !
En tant que militants associatifs, nous avons agi et nous agissons par conviction, par choix, par patriotisme, par souci du devenir de notre peuple…nous avons donné de notre énergie, de notre temps, de nos capacités, de notre expérience…bref nous avons donné de nous-mêmes et nous l’avons fait sans compter, avec le sentiment d’agir pour le bien commun, avec toujours à l’esprit ce qui pouvait être le meilleur pour notre pays et pour nos compatriotes… Or nous avons tout subi : les humiliations, le mépris, et les injures : baltajias, «vendus» et donc «achetés», rétrogrades, conservateurs, bénis-oui-oui, corrompus…une partie de la presse nous a vilipendés pendant qu’elle sacralisait le «20 Février», eux qui réclamaient pour eux-mêmes le respect et la dignité n’ont à aucun moment eu la décence de penser que nous pouvions être aussi sincères que eux qui se prétendaient l’être, que nos convictions n’étaient pas monnayables, que nous savions ce que nous voulions sans qu’il soit besoin de nous embrigader, que nous étions convaincus que la voie que nous avions empruntée était la bonne tout comme eux disaient l’être de la leur. Les marches du «mouvement du 20 Février» ce n’est pas LE peuple, c’est une minorité qui a droit au respect, qui a droit à la liberté d’expression mais qui a AUSSI des devoirs, dont le premier est celui de respecter la majorité, de respecter le peuple, de respecter le verdict des urnes. Or non contents de déclarer qu’ils sont «déçus du peuple marocain», que les «Marocains ont trahi la révolution» voilà qu’ils entreprennent une vaste campagne de dénigrement de ce vote en direction de l’étranger. Sans apporter la moindre preuve et alors que 500 journalistes étrangers accrédités déclarent le scrutin honnête. Aujourd’hui une responsabilité nous incombe, à tous, celle de construire, de bâtir, d’être au service de notre jeunesse qui s’éveille à la politique! Retrouvons-nous pour édifier le projet de société que Roi et Peuple ont choisi ensemble, nous avons fait le choix d’être «vainqueurs» pour notre pays, feront- ils le choix d’être «vains» ?

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *