Post-scriptum : Le meilleur rempart contre le terrorisme : C’est nous !

Post-scriptum : Le meilleur rempart contre le terrorisme : C’est nous !

Cette phrase n’est certainement pas une injure faite à ceux dont la mission est de lutter contre le terrorisme, elle n’est un signe de défiance envers quiconque, elle est tout simplement une phrase prononcée par une grande militante de Marrakech, Françoise Bastide, qui en disant cela voulait rendre hommage à tous les citoyens et citoyennes – Marocains et non Marocains – qui ont bravé la peur que les terroristes cherchent à insinuer en chacun de nous pour, à Marrakech, sur les lieux même de l’attentat et tout autour crier leur refus du terrorisme, leur rejet de la haine et leur attachement aux valeurs de tolérance, de partage, de concorde et de paix ! Il faut dire que ce week-end à Marrakech a été riche en émotions, en moments de recueillement et de compassion mais aussi en instants de «vie» où chacun montrait son appétit de vivre, sa «rage de vaincre», son envie de prouver –par sa présence- que «la part d’humanité» qui est en nous triomphait de la barbarie ! Si Internet est parfois capable de véhiculer le pire il est aussi capable de transporter le meilleur et est, avant tout, un merveilleux outil de communication, c’est donc par le vecteur Facebook que l’idée la plus originale a été initiée par un jeune blogueur, Reda El Ourouba, lançant une initiative «3assir à Marrakech» qui a très vite fait le buzz et récolté plus de 6000 «fans». L’idée simple, concrète et vivante, ne pouvait que fédérer, il s’agissait tout simplement de mobiliser tous ceux qui le pouvaient, sur la place Jemaa el Fna, et d’y déguster symboliquement un verre de jus d’orange, tous ensemble, à la même heure ce samedi. La petite «équipe de l’ombre» qui a travaillé jour et nuit pour cette initiative et concrétiser cette idée pouvait être fière puisque quelque 3.000 personnes, toutes nationalités confondues, ont répondu à l’appel et se sont réunies pour boire ce jus, symbole de vie, déposer des fleurs devant l’Argana, respecter une minute de silence à la mémoire des victimes et communier autour de l’hymne national. Une immense fresque où chacun déposait son empreinte pour dire «NON AU TERRORISME, NON A LA BARBARIE» complétait l’opération et des témoignages en arabe, en français, en espagnol, en anglais ponctuaient la cérémonie. «Le meilleur rempart contre le terrorisme, c’est nous !» trouvait également sa raison d’être dans le fait que d’autres initiatives avaient été lancées par différents groupes ou associations de Marrakech ou d’ailleurs, et que la volonté commune avait été affirmée pour qu’elles ne se télescopent pas entre elles mais au contraire se complètent. Marche blanche, prière œcuménique, caravane, bougies…nombreuses étaient les actions prises par d’autres jeunes tels le «Mouvement des jeunes patriotes» ou encore «Les Jeunes du 9 mars». Autour du «jus d’orange» se sont retrouvés personnalités marrakchies, à l’image de Jennifer Chaabane et Françoise Bastide, artistes telles Françoise Atlan et Oum –unissant leurs voix – mais aussi cette citoyenne marocaine Naima Tasselli, venue tout exprès de Londres, ainsi que des associations locales telle «Maroc Génération» ou d’autres villes du Royaume telles «Alliance des jeunes initiatives» venue de Tanger, «Association des jeunes citoyens» de Casablanca, «[email protected]és», association «Marocains Pluriels»…tous s’étaient unis pour faire de Marrakech la capitale du cœur. Et durant tout le week-end, Marrakech a résonné au rythme des cœurs, avec tant d’intensité que l’on peut imaginer que les familles des victimes l’ont entendu. Bien sûr leur chagrin, leur peine seront éternels, mais ces familles doivent savoir que le Maroc s’est dressé –tout entier – pour leur dire que si leurs parents, leurs enfants, leurs proches… avaient péri, c’est tout un pays qui dorénavant les avaient adoptées. «Le meilleur rempart contre le terrorisme, c’est nous» ; cette phrase est en fait un hommage à la population marocaine toute entière et aux «Marocains de cœur» qui par leur attitude ont prouvé qu’ils ne se laissaient pas «terroriser par les terroristes» !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *