Post-scriptum : réponse à Eric Besson envoyée de sa ville natale

Post-scriptum : réponse à Eric Besson envoyée de sa ville natale

Ce magnifique spectacle de hip-pop, qui se déroulait au théâtre de Mohammédia, arrivait tout droit de Suresnes et les jeunes danseurs et danseuses s’appelaient Céline, Jann, Hakim, John, Julian, Otuawan, Giovanni… Ma démonstration pourrait se résumer à l’énoncé de ces prénoms, ils parlent d’eux-mêmes et montrent la diversité, le métissage, la richesse des origines de ces jeunes Français. Or, tous ces jeunes ne formaient qu’une seule troupe, l’exprimaient dans une même langue, faisaient preuve d’une belle cohésion et en définitive ont fait applaudir une équipe française ! Eric Besson se demande quelle est l’identité française, nous avons vu une bien belle réponse à sa question ce soir-là…
De plus, la salle du théâtre était pleine à craquer, plus de cent personnes : très jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, marocains et français puisque justement Mohammédia est une ville métissée où la communauté française compte quelque 3.000 âmes. Et ces spectateurs ont fait un triomphe à cette jeune troupe, toutes origines confondues, qui avait si bien su faire passer le message, celui du talent, de la diversité, de l’amitié. Que ce clin d’œil se passe dans la ville où est né Eric Besson m’a paru savoureux et j’ai voulu vous le faire partager.
Pourquoi donc ce débat sur «l’identité nationale» en France qui –visiblement- porte en lui-même les germes de sa propre destruction. Le risque était grand d’ouvrir ainsi la boîte de Pandore des peurs, des fantasmes, des jugements à l’emporte-pièce ; on le voit aujourd’hui le mal est fait. Tout et n’importe quoi sort de ce débat qui n’en est plus un et le danger de renvoyer les jeunes générations des banlieues de France à des identités fabriquées est réel.
Alors que cette réponse, il suffirait d’ouvrir les yeux pour la voir, l’autre soir au théâtre de Mohammédia, cette image d’une France riche, plurielle, métissée, talentueuse, ouverte… représentée par une jeunesse pleine de vie capable de soulever l’enthousiasme d’un public conquis, au Maroc… dans une ville où naquit le ministre qui, aujourd’hui, lance un débat dont il détient et représente la réponse…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *