Que se lève la fraternité !

Que se lève la fraternité !

Le Maroc a inscrit sa diversité dans le préambule de sa Constitution, il est – et demeure –  malgré la dureté des temps la terre où cela est possible, et dont le patrimoine culturel est le terreau, qui permet aux musulmans, aux juifs, aux chrétiens de «vivre ensemble». Une belle initiative est venue le prouver à nouveau : ce 15 juin, Marocains Pluriels organisait sa 4ème édition du Ftour Pluriel !

«Dans un contexte international marqué par la barbarie, la haine, la violence et les larmes, il est important de montrer qu’au Maroc il est possible de réunir musulmans, juifs et chrétiens pour partager des liens et diffuser des messages de paix et de fraternité».

De tout temps, le Maroc a été une terre où compatriotes musulmans et juifs ont vécu en parfait voisinage et en harmonie et où les chrétiens y étant installés vivent leur religion dans le respect et la paix. Pourtant notre pays ne vit pas coupé du monde et dans bien des contrées proches ou lointaines la population – la jeunesse particulièrement – est confrontée aux montées du rejet d’autrui, de l’intolérance, des racismes…

Le Maroc a inscrit sa diversité dans le préambule de sa Constitution, il est – et demeure –  malgré la dureté des temps la terre où cela est possible, et dont le patrimoine culturel est le terreau, qui permet aux musulmans, aux juifs, aux chrétiens de «vivre ensemble». Une belle initiative est venue le prouver à nouveau : ce 15 juin, Marocains Pluriels organisait sa 4ème édition du Ftour Pluriel ! Cette année en fait, cette rupture du jeûne était co-organisée avec un partenaire, le SOC (Stade Olympique Casablancais Simo Pinto), du coup cette initiative prenait tout son sens, en réunissant Marocains musulmans et juifs, ainsi que leurs amis chrétiens, «Marocains de cœur»… Placé sous la Présidence de SE. André Azoulay – conseiller de SM le Roi – ce sont 35 jeunes des associations Divers’Cité, HappyNass, Lueur d’Espoir, Big Brothers -symboles de l’Avenir- qui étaient mis à l’honneur.

Les consuls de France, des USA, de Belgique étaient présents, très émus lorsque Imam, Rabin et Prêtre ont élevé leurs prières à la mémoire des victimes du terrorisme. Les artistes qui symbolisaient la diversité culturelle étaient là : Noureddine Lakhmari, Latefa Ahrrare, Albert Oiknine, Omar Lotfi, Maxime Karouthi… les écrivain(e)s et journalistes prenaient la parole pour «dire le monde actuel» : Sanaa El Aji, Hicham Rouzzak, Hinde Taarji, Soumaya Guessous, Fanny Merguy ,Nicole El Grissi, Hicham Bennani, Mélanie Freérichs-Cigli …et plus de 150 convives toutes religions confondues.

Autour de André Azoulay, le gouverneur d’Anfa, Kaisse Benyahia du Cabinet royal, Khalil Hachimi Idrissi, DG de la MAP, Si Ibrahimi, Jean Marc Berthon conseiller culturel de l’ambassade de France, les représentants des Autorités… qui participaient au débat placé sous le thème des «Liens Tissés»… La partie culturelle composée d’un tableau mettant en scène les tenues traditionnelles féminines marocaines (Jeblia, Chamalia, Fassia, Sahraouia, Ksoua Lekbira) et d’une partie musicale unissant de belles voix de la diversité Vanessa Paloma, Anas Ghallabi, Maxime Karoutchi et le jeune Camille mettaient en évidence la richesse de notre patrimoine culturel.

Cette année – au même moment- des Ftours Pluriels et fraternels sous la même forme réunissaient des centaines de convives de toutes origines et toutes religions dans plus de 25 villes du Maroc, de France, de Belgique et d’Espagne… Le message transgressait les frontières, face à la barbarie : la Paix, le Partage, la Fraternité, l’Espoir !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *