Salmane : Jeune patriote de 17 ans

Salmane : Jeune patriote de 17 ans

La 1ère fois que j’ai rencontré Salmane Lebbar c’était lors du 1er Café Politis il y a un peu plus d’un an, impétueux comme un gosse de 16 ans peut l’être, il découvrait ce que pouvait être la politique dans son pays. Secoué par les images de ce qui se passait en Tunisie et en Egypte, interpellé par les jeunes du 20 Février et en même temps inquiet de savoir où ils voulaient emmener le Maroc il avait obtenu de ses parents de pouvoir assister au Café Politis. Intelligent, sensé, curieux je me souviens de ses interventions passionnées, partant un peu dans tous les sens, de sa méfiance vis-à-vis des politiques, de sa révolte en face de certaines injustices qui le touchaient plus que d’autres…
«Beau gosse» il ne rechignait pas à se mettre en valeur et à «briller» devant les jeunes filles, jeune Marocain parmi les jeunes Marocains il en avait d’ailleurs les principaux traits de caractère : macho, paradoxal, attaché à l’Islam qu’il vit de façon tranquille, très lié à sa famille et profondément attaché à son Roi.
Aujourd’hui, 15 mois après ses premiers pas dans le monde de l’associatif, dans l’engagement, dans le débat sociétal et politique Salmane est le même et pourtant un autre. Tous ceux qui avaient perçu la «petite flamme» au fond des yeux de ce jeune ne s’étaient pas trompés, à 17 ans Salmane est devenu le plus jeune leader d’un mouvement de jeunes au Maroc. En effet il y a quelques jours – après avoir obtenu son bac– il a été élu président du Mouvement Maroc + qui ambitionne d’offrir une voie et une voix à notre jeunesse.
Créé il y a quelques mois Maroc + s’est fait connaître par une superbe action en médina de Casablanca «Des racines et des ailes» et la réalisation de 2 vidéos illustrant l’une, les valeurs de notre jeunesse et l’autre, les maux de notre société. Mis en veille durant la période des examens scolaires, Salmane et les autres jeunes qui l’entourent préparent la rentée sous le signe de l’action et de l’innovation.
Pour en revenir à Salmane, son parcours mérite d’être médiatisé et élevé au rang d’exemple, beaucoup de nos jeunes se reconnaîtront en lui, à la fois moderne et attaché aux valeurs culturelles et religieuses, soucieux de son avenir personnel –il rêve de réussir le concours d’entrée à l’ENCG Casa- et investi pour le progrès de notre pays, fonceur mais aussi conservateur en certains domaines…il est un jeune Marocain, frondeur et patriote comme la majorité de notre jeunesse.  Jeunesse résignée, désabusée, égoïste, désespérée et désespérante ??? Faux ! Ce constat montre qu’en fait notre jeunesse est méconnue, ce serait mentir que de la dépeindre d’un optimisme béat, elle souffre dans son quotidien, dans ses études, dans son devenir, elle est révoltée par bien des situations d’injustice, elle se sent bien souvent négligée, elle est en recherche d’avenir, de respect, de dignité… mais faut-il pour autant en déduire que tout est noir ?
Au contraire, nos jeunes ont un potentiel exceptionnel, une réelle capacité de rebondir, le sens du possible et ils sont  capables et désireux de se sublimer. Tout comme Salmane, ce jeune emblématique de toute une génération.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *