Toile… d’araignée ?!

Toile… d’araignée ?!

Si la Toile, autrement dit le Net, est un fabuleux outil de communication, d’information, de contact, d’échange capable d’engendrer le meilleur, elle peut aussi être une arme de «désinformation massive» et de manipulation.
Le mois de Ramadan semble être propice à en faire un espace d’arnaques faciles, certes tout au long de l’année nous voyons de vraies causes humanitaires naître sur les réseaux sociaux et aboutir réellement et concrètement dans la vraie vie : que ce soit le parrainage d’enfants scolarisés ou encore le don de vêtements, de couvertures, de livres… mais aujourd’hui, en ce mois favorable à la solidarité, à la compassion et à l’entraide il semble que la Toile pourrait bien se transformer en toile d’araignée pour prendre dans ses filets les donateurs généreux, tellement nombreux sont les appels à dons. En effet si les réseaux sociaux et notamment facebook, peuvent être un merveilleux relais qui nous permette de toucher des populations que nous ignorons, alors le virtuel sera d’une aide considérable dans la lutte contre la pauvreté, dans la transmission de la solidarité et pour atteindre les populations les plus enclavées, mais si des personnes sans foi ni loi qui pullulent sur les réseaux sociaux -pourquoi est-ce que cela serait différent de la vraie vie- en profitent pour détourner les aides de leurs vrais destinataires, alors soyons sûrs de l’effet boomerang, qui fera que les donateurs, les mécènes ou les  citoyens souhaitant faire le bien une fois échaudés, perdront toute confiance et que c’est toute «l’âme de la solidarité» qui s’en trouvera affectée.
Car l’anonymat permet tout puisque, quelque part, il garantit l’impunité !
Comment (ré)agir alors ? Ne donner que lorsque nous connaissons les personnes qui font appel à nous? Privilégier les groupes qui existent depuis longtemps sur facebook et ne se créent pas «juste pour le mois de Ramadan»? Ne pas répondre à ces appels et privilégier la «vraie vie», mais alors au risque de passer à côté de vrais besoins? La réponse reste encore à trouver.
Ce n’est d’ailleurs pas le seul problème éthique que soulève le Net, la manipulation  notamment politique ou en tant de conflit peut toucher plusieurs millions d’internautes —et donc de citoyens— à la fois, la rumeur trouve également sur le Web un terrain propice pour se propager et devenir ainsi «vérité», que dire de la diffamation où une personne injustement attaquée se verra livrée aux lions sans grands moyens de se défendre ou encore de la désinformation qui bat son plein…
Pour l’instant les seuls remèdes semblent être la vigilance, la prudence et ne rien «laisser passer»; en signalant tout manquement à la déontologie ! Pour en revenir à l’objectif initial de cette chronique qui est de dénoncer les possibles arnaques à la solidarité, il revient en fait à tous les «Netoyens» – Citoyens du Net- d’ériger  au fur et à mesure de la pratique, leurs propres moyens de respect d’une éthique, de réfléchir aux mesures à prendre pour dénoncer et empêcher les fraudes et arnaques afin que les causes suspectes ne viennent pas parasiter les nobles raisons. Un réel besoin !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *