Triche, fraude et autres magouilles…

Triche, fraude  et autres  magouilles…

De temps en temps, il m’arrive de vous parler de choses qui n’ont rien à voir avec nous, mais c’est sans doute juste pour attendre le prochain scandale local. D’ailleurs, ce mot «scandale» – «fadi7a» – est devenu le maître mot pour notre presse que ce soit celle en papier ou celle dite «virtuelle» et qui manque souvent terriblement de vertus. On vend comme on peut et parfois, quand on ne peut pas, on se vend carrément.

Mais, passons et attaquons mon propos de cette semaine, à savoir toutes ces affaires de filouterie de tout genre. Je sais que ce n’est pas nouveau et que nous avons baigné dans ça depuis toujours, mais ce n’est pas une raison pour ne pas dire que trop c’est trop ! Prenons d’abord les trucs du bac. Je dois reconnaître que quand je l’avais passé, il y a très longtemps – et je m’en souviens comme si c’était hier –  il y avait avec nous dans la classe deux ou trois fumistes, des tire-au-flanc  plutôt rigolos, qui avaient préparé un ou deux bidules, plus des pense-bêtes qu’autre chose, mais qui, je crois, n’avaient même pas réussi à les utiliser tellement ils avaient la trouille.

Or, aujourd’hui, on n’en est plus là et le phénomène a vachement évolué. La triche et la fraude sont devenues la règle et la loyauté et l’honnêteté l’exception. D’ailleurs, les bons et bonnes élèves, on leur en rigole maintenant au nez au lycée. Comme quoi il ne fait plus bon aujourd’hui d’avoir 19 en maths ou d’être premier de sa classe. Vive la paresse et la débrouillardise ! Et, voyez-vous, même si ces 2 mots ne riment pas, ils vont parfaitement ensemble. A l’ère du Web, le tricheur et la tricheuse ont retroussé leurs manches et sont devenu(e)s, des as des smartphones et autres nouvelles technologies.

Il faut reconnaître aux tricheurs à la fois leurs vastes connaissances et leur savoir-faire sans limite – et oui ! – et les efforts remarquables qu’ils déploient pour réussir. Et c’est peut-être pour ça qu’on les admire tant. Moi, par exemple, on m’a toujours appris, aussi bien à l’école que chez moi, que tricher c’est comme mentir ou voler, c’est banni par la morale et interdit… par la religion. Pourtant, la religion que ne fait-on en son nom ! Tenez, cette autre histoire qui nous est tombée sur le crâne juste avec le ramadan et qui concerne quelque chose comme 130 ou 140 tonnes de produits alimentaires périmés découverts chez UNE SEULE personne ! Vous vous rendez compte?

Et cette seule personne n’est ni un ancien voleur récidiviste ni un ancien baron de la drogue reconverti dans l’épicerie, mais un cheikh barbu, vraisemblablement Haj et tout et tout. Et bien ce mec aurait stocké toute cette marchandise pourrie dans plusieurs dépôts disséminés à travers le pays pour l’écouler tranquillement auprès de ses frères et de ses sœurs dans l’Islam durant ce mois sacré dédié à la piété et à la solidarité. Tu parles de solidarité ! Non, je vous jure que ce n’est pas marrant, car, justement à propos de solidarité, ce type s’apprêtait, selon ce qu’on nous a rapporté, à verser tous les bénéfices de ce juteux et néanmoins hideux commerce à de lointains terroristes dont il serait très proche. Si je mets tout ça au conditionnel, ce n’est pas parce que je n’y crois pas, mais tout simplement parce que je crois, et c’est mon droit, à la présomption d’innocence. Cela dit, entre nous, je ne suis pas très surpris de tout ça puisqu’il faut qu’on s’avoue tous que la culture de la triche, de la fraude, du mensonge, bref, du trafic multi-facettes, est devenue ancrée dans nos mœurs et dans nos pratiques.

À mon sens, ce qui est très grave, c’est que, consciemment ou pas, nous sommes en train de banaliser des valeurs et des attitudes qui sont foncièrement malhonnêtes et immorales et de les transmettre à notre progéniture comme si c’était quelque chose de parfaitement normal. Si je dis ça, c’est parce que je ne vois pas beaucoup de gens chez nous qui protestent ou encore moins qui râlent contre tous ces comportements. Je ne suis pas un passéiste, mais je suis sûr que si nos ancêtres voyaient ça, ils se retourneraient dans leurs tombes. Vraiment, je me demande, avec tant d’autres, quel Maroc allons-nous laisser à nos enfants?!?

En attendant, je souhaite à tous ceux et à toutes celles qui croient encore à la morale et à la vertu un très bon week-end. Quant aux autres…
Un dernier mot sous forme de devinette pour rigoler un peu : est-ce que la HACA, qui est si regardante sur la durée de la pub à la télé durant l’année, arrête son chrono durant le mois du ramadan ?

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *