70e session de l’Académie de la langue arabe du Caire

Le professeur Abdelhadi Tazi, membre de l’Académie du Royaume du Maroc, par ailleurs membre de l’académie de la langue arabe du Caire, présentera lors de cette rencontre une contribution intitulée « Notre besoin d’un développement linguistique qui répond aux exigences de notre vie quotidienne ».
La communication de l’historien marocain renferme des propositions relatives à l’élaboration d’un dictionnaire arabe moderne qui présente les mêmes critères que les dictionnaires conçus en Occident, de par la forme et le contenu. M. Tazi évoquera aussi les défis qui se posent pour la langue arabe à tous les niveaux.
Le programme de cette 70e session comporte plusieurs conférences qui s’articulent autour de sujets importants dont « la terminologie scientifique et la langue arabe », « la politique d’arabisation », « la langue arabe dans les établissements scolaires » et « l’impératif de la création d’une nouvelle académie de langue ». Les participants à cette session de deux semaines doivent se pencher aussi sur « la nécessité de l’élaboration de dictionnaires destinés aux jeunes » et « la position des académies de langue relative à la question du développement linguistique ».
En marge de cette rencontre, sont prévues des réunions de la « Commission du dictionnaire historique en langue arabe » chargée d’élaborer un dictionnaire historique monolingue arabe, sur la base du projet de l’orientaliste allemand Fischer.
A rappeler que l’objectif principal de l’Académie de la langue arabe du Caire, qui s’est réunie pour la première fois en 1934, est de « préserver la langue arabe, tout en la mettant en adéquation avec les impératifs et les exigences des sciences, des arts et de la vie quotidienne ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *