Casablanca redécouvre la bande dessinée

Cinq jours de «voyage» dans l’univers de la bande dessinée. C’est ce que la faculté des lettres Ben M’Sick se prépare à offrir aux amateurs du 9ème art, lors du 2ème Festival de la bande dessinée de Casablanca (du 10 au 14 avril). Organisée en collaboration avec l’association française «Le Relais culturel», cette édition sera «éclatée» sur différents endroits de la mégalopole : Coupole du parc de la Ligue arabe, complexe culturel Moulay Rachid, Ecole supérieure des Beaux-Arts, parc de l’Hermitage … Une extension géographique qui n’a d’autre but que de généraliser et d’associer le plus grand nombre d’amateurs à cette fête où le plaisir, allié à l’apprentissage, ne manquera pas d’être au rendez-vous.
Lieu de fête par excellence, le Festival de Casablanca veut également se transformer en plate-forme de production et de création. Les organisateurs ont fait appel à des bédétistes français de renom pour encadrer des travaux en ateliers au profit de la jeunesse, dont Michel Bridenne (dessinateur de presse et auteur de plusieurs albums dont «Le Vélo», éditions Glénat), et J. Y, professeur à l’Ecole supérieure des arts et métiers de Paris et d’autres bédétistes non moins illustres comme Bernard Bertho et Bruno Bazile. Les ateliers, dont l’objectif est centré sur les techniques de base (texte, dessin et style), proposeront aux candidats de réaliser individuellement une planche de bande dessinée. 30 participants au moins, dont l’âge se situe entre 12 ans et plus, bénéficieront de ces ateliers.   
Parallèlement à la formation, et pour stimuler la créativité, le festival prévoit un concours de BD. Les candidats seront appelés à réaliser une planche de BD sur le thème de cette 2ème édition : «Le Voyage». Le jury désignera les 3 meilleurs planches dans chacune des catégories suivantes : moins de 14 ans, 14 ans et plus. Les heureux gagnants recevront des albums de BD, l’affiche du festival et des cadeaux. Parmi les critères qui présideront au choix des gagnants, figurent les qualités graphiques, l’originalité du scénario et le respect du thème. Au-delà de la compétition, l’événement donnera lieu à des expositions et à des rencontres-débats. Parmi ces activités, il y a une table ronde autour du thème «Comment le dessin influence-t-il la société ? Quel impact ?».
Cette table ronde, qui se déroulera mercredi 11 avril, à 19 heures, à l’IF de Casablanca, sera animée par les bédétistes Michel Bridenne, Bruno Bazile et Bernard Bertho. Elle sera suivie d’une conférence sous le thème «Histoire de la bande dessinée et création d’une BD»; et sera animée par Bernard Bertho jeudi 12 avril au Centre pédagogique régional de Casablanca. Ce cycle de débats sera clôturé, vendredi 13 avril, par une troisième rencontre sous le thème «Langage du dessin». Un langage à la fois plaisant et instructif.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *