Cheb Kader : «Dima raï» est un album festif fidèle aux années 80

Cheb Kader : «Dima raï» est un album festif fidèle aux années 80

ALM : Qu’est-ce qui caractérise votre nouvel album «Dima raï»?
Cheb Kader : «Dima raï» est un album festif fidèle aux années 80 avec un son électrique qui me caractérise dans le monde du raï. À travers cet album enregistré avec de nouvelles technologies, j’ai voulu raconter mon histoire artistique aux gens. D’ailleurs, «Dima raï» contient de nouveaux titres et j’ai fait la reprise de la chanson «Zina» du groupe Raina Raï, groupe mythique des années 80. Je peux dire que cet opus est un vœu de paix entre les Maghrébins.

Que veut dire le titre «Dima raï»? Et quel est votre message à travers ce nouvel opus?
Ce nouvel album représente pour moi un hommage à la musique raï. Bien évidemment, le mot «raï» signifie avis, opinion et conseil. Je peux dire que j’ai choisi volontairement le titre de cet album, en disant qu’il est temps que les Maghrébins se retrouvent comme avant. Nous sommes frères dans l’Histoire du Maghreb.

Combien de temps a duré la préparation de cet album ?
La préparation et l’enregistrement ont duré 2 ans, le plus difficile pour cet opus était de retrouver le son électrique adapté. J’ai donc pris comme référence le live, c’est-à-dire la scène, et j’ai essayé de l’enregistrer dans ces conditions.

Vous êtes absent de la scène musicale depuis des années, pour quelle raison?  
J’ai pu venir chanter au Maroc durant l’été 2011 avec beaucoup de joie et de bonheur. C’était la 1ère fois depuis plusieurs années, mais le public marocain est toujours aussi joyeux et cela m’a fait plaisir de le retrouver une autre fois. À l’occasion, nous sommes en préparation d’une tournée d’été pour 2012.

Vous êtes l’un des initiateurs du raï beur, du pop raï et du new raï,  que représente pour vous la musique raï en général? 
Pour moi le raï c’est l’espoir d’un monde meilleur à travers la compréhension de l’autre et le fait de mieux le connaître à travers sa culture. Pour moi c’est d’abord une main tendue.

Quand est-ce que vous rencontrez le public marocain ?
Le public marocain je le rencontre partout, soit au Maroc, en France, en Belgique ou en Hollande. Je peux dire que c’est un public très fidèle et qui vous le montre toujours. Et cela me va toujours droit du cœur car sans public on n’est pas grand-chose!

Des projets à venir?
Je me penche actuellement sur l’enregistrement de nouvelles chansons inédites et je prépare bien sûr la tournée et la promotion de l’album.

Un petit mot pour les lecteurs d’ALM ?
Merci à ALM et merci au public marocain.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *