Cinéma : la Mostra de Venise fête ses 60 ans

C’est le cinéaste italien Mario Monicelli, 88 ans, qui présidera cette année le jury de la manifestation. La comédie sexy des frères Coen, « Intolerable cruelty », avec George Clooney et Catherine Zeta-Jones, voisine, au programme du Lido, avec des films en prise avec leurs temps tels que « Le cerf-volant », de la Libanaise Randa Chahal Sabbag, l’un des vingt films en lice pour le Lion d’Or, ou « Imagining Argentina », de Christopher Hampton, sur les disparus de la dictature en Argentine, avec Antonio Banderas et Emma Thompson. Pour la première fois, Woody Allen viendra en personne, avec « Anything Else » en lever le rideau de la Mostra, la doyenne des festivals de cinéma créée en 1932, et qui, malgré son âge vénérable, a toujours de beaux atouts et ne se voile pas la face. Moritz de Hadeln, le directeur suisse, a cité, parmi les thèmes abordés, la sensualité, parfois traitée dans un « style assez cru pour faire frissonner certains moralistes ». Nicole Kidman, Nathalie Baye, Catherine Deneuve, Nicolas Cage, Tim Robbins, John Malkovich, Isabella Rossellini, Sean Penn, Naomi Watts, Anthony Hopkins, Omar Sharif etc. sont attendus dans la Sérénissime. De quoi satisfaire la fringale des « paparazzi ». Pourtant, Moritz de Hadeln a admis que « c’était une année particulièrement difficile ». S’il a récupéré des titres que convoitait Cannes, comme « Intolerable cruelty », « Lost in translation », de Sofia Coppola, et « The Dreamers », de Bernardo Bertolucci, il rêvait aussi de « 2046 », de Wong Kar-waï, et de « Pas sur la bouche », d’Alain Resnais. La plupart des « gros » films sont présentés hors compétition : « Intolerable cruelty », « The Human stain », de Robert Benton, « Matchstick Men » (« Les Associés »), de Ridley Scott, « The divorce », de James Ivory, ou « Once upon a time in Mexico », de Robert Rodriguez. Du coup, la compétition pour le Lion d’Or, un des trophées les plus prisés, avec la Palme d’or de Cannes et l’Ours d’or de Berlin, ne compte qu’un seul film américain, « 21 Grams », réalisé par… un Mexicain, Alejandro Gonzales Inarritu, avec Sean Penn, Benicio Del Toro, Naomi Watts et… Charlotte Gainsbourg.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *