Communion dans l’amour de la musique andalouse

Communion dans l’amour de la musique andalouse

Un événement dans l’événement. La  5ème édition du festival «Andalussyiat» coïncide cette année avec le cinquantième anniversaire de l’Association des amateurs de musique andalouse. L’Association, qui souffle ainsi sa cinquantième bougie, n’a pas lésiné sur les moyens pour donner à l’événement sa véritable dimension.
Un programme pointu et varié a été élaboré par les organisateurs, au grand plaisir des amateurs de ce mode musical traditionnel. La cinquième édition de ce festival, prévu du 20 au 22 novembre, sera étalé sur plusieurs villes: Rabat (Théâtre national Mohammed VI), Mohammédia (Théâtre de Mohammedia) et Casablanca (Centre culturel Hassan Squali, ainsi qu’à la salle de l’Office des changes). «Depuis que l’aventure Andalussyat a été entreprise, nombreuse ont été les réalisations qui nous honorent tous, passionnés de musique andalouse. Tous en préservant cet immense patrimoine, nous l’avons rendue, dans une certaine mesure, plus accessible aux jeunes générations et par la même, nous avons assuré sa pérennité», explique Mouad Jamaï, président fondateur d’Andalussyat, lors d’une conférence de presse organisée lundi 17 novembre à Casablanca. «C’est là une immense fierté que nous ressentons tous à l’occasion de chaque édition d’Andalussyat», s’est réjoui M. Jamaï. Le directeur du festival, Abedellah Cherif Ouazzani, a souligné, Pour sa part, que «la création de l’association d’Andalussyat a pour objectif la préservation du  patrimoine national. Ces rencontres sont devenues un rendez-vous incontournable qui n’a cessé d’évoluer avec sa programmation diversifiée ». Et d’ajouter que «cet événement incontournable apporte une programmation culturelle de raffinement et de sérénité. Cette année, le hasard du calendrier a voulu que celle-ci coïncide avec la cinquantaine anniversaire de l’association des amateurs de musique andalouse et avec le lancement de la vision royale «Casablanca 2013».
En effet, Andalussyat réserve à ses hôtes un programme riche et diversifié. Plusieurs groupes participeront à cette manifestation internationale. Il s’agit du groupe Samae de Rabat, l’orchestre Es Soundousia d’Algérie et le groupe Moultaqa Salam de Toulouse. Auxquels s’ajoute l’orchestre Mlouf de Tunis et l’Orchestre feu Mohammed Larbi Tamssamani qui animeront la soirée du vendredi du 21 novembre au parc des expositions de l’Office de change à Casablanca.
Samedi 22 novembre, de grands orchestres de Fès, Tétouan, Tanger et Casablanca seront au rendez-vous. Sans oublier l’orchestre Flamenco de Madrid qui se produira lors de la même soirée. L’orchestre Chabab Al Andalousse de Rabat se produira vendredi 21 novembre au théâtre Médiouna à Casablanca. L’Association des amateurs de la musique andalouse fête cette année ses 50 ans d’existence. Feu Hassan II, Prince héritier à l’époque, en fut membre fondateur. Le rôle principal de l’association est sauvegarde et la diffusion de la musique andalouse. Les principales réalisations de l’association sont la sauvegarde du répertoire de la musique andalouse, l’enregistrement des noubas de la musique andalouse ainsi que les correction et rééditions du haïk (texte intégral des noubas). Cette association est présidée depuis sa création jusqu’en 1982 par Haj Driss Touimi Benjelloun, puis par haj M’Hamed Benmelih jusqu’à 1995, Haj Driss Lemseffer en est le président actuel, explique les organisateurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *