«Créa 2012» : Les stylistes en herbe de l’ESITH montrent leurs créations

«Créa 2012» : Les stylistes en herbe de l’ESITH montrent leurs créations

Le campus de l’École supérieure des industries du textile et de l’habillement (l’ESITH) s’est transformé en un plateau de création et de savoir-faire pour ses étudiants. C’était l’occasion de l’événement «Créa 2012», organisé le 27 juin dans cette école, où les étudiants de 3ème année de développement en habillement apprennent à gérer le processus mode, depuis la création, en passant par le développement, pour finir avec l’organisation d’un défilé de mode. «C’est aussi pour eux l’occasion de faire preuve de créativité, de tester leur apprentissage dans le domaine, d’éveiller leur sens du professionnalisme et de l’entrepreneurship et enfin  de relever le défi du travail en équipe», expliquent les organisateurs de ce défilé de mode.
De ce fait, «No Limits», a été le thème phare de cette manifestation qui a réuni 13 étudiants issus de cet établissement. D’ailleurs, ces futurs lauréats ont été obligés de respecter quatre sous-thèmes en dévoilant leurs créations. Il s’agit des thèmes «Sans Frontières», «Sans compromis», «Avec Modestie» et avec «Frivolité». Pour le premier thème, les étudiants sont obligés de suivre un courant de mode qui surfe sur les mouvances des mondes. «Un nouvel art de vivre qui modifie en profondeur les attitudes de création, des silhouettes qui passent du mix à l’hybridation avec des transferts de savoir-faire entre la draperie et le fonctionnel, la soierie et le sport, le chic et le streetwear, les folklores et la technicité, tels sont les messages et les images de cette onzième édition, qui ambitionne de repousser les limites».
En effet, les étudiants ont été obligés de créer «Avec Modestie». «Une histoire ou s’allient le luxe discret et l’esprit casual. Une nonchalance très élaborée ou le naturel se sophistique avec poésie, le brut se désigne et le décor se met en scène des jeux de placements et de disproportion». Lors de ce défilé, les 13 étudiants ont pu imposer leurs collections avec «Frivolité». Selon les initiateurs de cet événement : «Cette thématique veut dire jouer, séduire et se construire une personnalité amusante ou sexy. S’amuser avec délectation des troubles et faux-semblants». Ceci-étant, ces étudiant ont dû montrer leurs collections  en exploitant leurs imaginations avec succès, lors de ce défilé de mode organisé pour sa 11ème édition.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *