Création de «Sister Cities Africa»

Création de «Sister Cities Africa»

La création de l’Organisation des villes jumelées-Afrique (Sister Cities Africa) a été annoncée, mercredi à Casablanca, dans le but de promouvoir les échanges culturels et économiques entre les populations américaines et africaines. Intervenant lors d’une rencontre, organisée à cette occasion, sous le thème «Nouvelle identité, nouvelle mission», le président fondateur de l’Association marocaine des villes jumelées internationales et de l’Association de Jumelage Casablanca-Chicago, Boubker Mazoz a expliqué que Sinster Cities Africa est une organisation à but non lucratif qui vise à créer, renforcer, développer et établir des partenariats à travers les jumelages de villes africaines entre elles ainsi qu’avec les villes américaines. Cette organisation, a-t-il indiqué, ambitionne en outre de proposer et de coordonner les échanges entre ces villes et communautés de part et d’autre, dans les domaines de la culture, de l’éducation, de l’art, de la musique et des sports, ainsi qu’en matière de la coopération économique et commerciale. «Sister Cities Africa» est partenaire de «Sister Cities International» (L’organisation internationale des villes jumelées), qui est basée à Washington- DC et qui opère en tant qu’organisation à but non lucratif, a-t-il ajouté, soulignant que Sister Cities International (SCI) développe et renforce les partenariats entre des villes américaines et étrangères à travers des jumelages et la diplomatie des peuples (people to people diplomatie). De son côté, le vice-président de Sister Cities International, Jim Doumas, a souligné que la vision de SCI, en tant que leader du développement des communautés locales et du bénévolat, est de créer une plate-forme solide en Afrique visant à encourager des jumelages et des partenariats entre les villes africaines, d’une part, et entre les villes africaines et américaines, d’autre part, dans le but de réduire le fossé existant entre le Nord et le Sud et de faire connaître et apprécier la culture de l’autre. Il a indiqué que son rôle est de proposer, coordonner et encourager des initiatives d’activités et de programmes, qui renforceraient les liens entre citoyens et municipalités des deux rives, rapprocheraient davantage les peuples, permettraient l’échange des expériences réussies dans plusieurs domaines, encourageraient les relations culturelles et le respect mutuel ou encore permettraient de dépasser les préjugés afin de renforcer les relations amicales entre peuples de différentes cultures, religions et pensées, a-t-il fait savoir. Jim Doumas a présenté par la même occasion le Plan d’action de cette organisation pour les deux années à venir, qui prévoit la mise en place d’un vaste réseau d’associations de jumelage entre les villes africaines d’une part et entre les villes africaines et américaines, d’autre part, l’organisation d’un Forum des villes africaines et américaines en 2011 au Maroc, ainsi qu’ un atelier de formation au profit des représentants et élus des villes africaines et américaines dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et d’autres actions prévues dans ce cadre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *