Escales littéraires : «Les sept sages de l’Apocalypse» au Sofitel

Escales littéraires : «Les sept sages  de l’Apocalypse»  au Sofitel

Dans ce roman, l’auteur plonge ses lecteurs dans un récit captivant  où le journaliste fait face à la puissante église de scientologie, qui a jeté son dévolu sur le Maroc. Un mystère où tout tournera autour du chiffre sept…

A l’honneur de l’Escale littéraire du mois de février, organisée par le Sofitel Casablanca Tour Blanche, a été présentée l’œuvre «Les sept sages de l’Apocalypse ». Il s’agit de la suite du premier ouvrage d’El Mehdi El Kourti, « Les cinq gardiens de la parole perdue » et qui a, rappelons-le, été finaliste du Prix Grand Atlas 2014.

Le 11 février 2016,  El Mehdi El Kourti a réuni les passionnés de littérature autour de son dernier roman. Dans «Les sept sages de l’Apocalypse», ce biologiste de formation raconte l‘histoire d’un journaliste d’investigation nommé Iyad. Principal personnage du premier roman, «Les cinq gardiens de la parole perdue», Iyad reprend du service pour enquêter sur un secret ancestral dont la révélation risque de bouleverser l’histoire de l’humanité et l’équilibre du monde.  Dans ce roman, l’auteur plonge ses lecteurs dans un récit captivant  où le journaliste fait face à la puissante église de scientologie, qui a jeté son dévolu sur le Maroc.

Il est à noter que dans ce mystère, tout tourne autour du chiffre sept. «Sept sages, sept meurtres, sept parchemins et sept pays posent le décor», expliquent les organisateurs de cette escale littéraire pour qui, El Mehdi El Kourti vient d’offrir  «une histoire passionnante et pleine de suspens». Le profil d’El Kourti est, le moins qu’on puisse dire, à l’image de ses écrits. Né en 1985, il est à la fois biologiste, qualiticien et romancier.

«Une alchimie ,curieuse et particulière, à l’image de ses écrits dans lesquels confluent mythologie, histoire, religion et enquêtes», précise la même source.
Pour rappel, le Sofitel a établi depuis 2008 un partenariat avec différents événements culturels et littéraires. Il en a même fait une tradition grâce à ses fameuses «Escales littéraires» qui offrent une tribune libre aux plumes et à leurs lecteurs, de manière à créer une plate-forme d’échange riche et constructive.

Au sein de cet établissement hôtelier, l’on précise également que s’ils sont partenaires de ces événements littéraires c’est parce qu’il y a une réelle «volonté de faire connaître et de mettre à l’honneur les cultures du monde, ainsi que les valeurs de partage, de respect et de tradition».  A noter par ailleurs que le Sofitel organise les Cafés littéraires à travers le monde et invite des écrivains ou journalistes pour la rédaction de nouvelles.
Quant aux Escales littéraires, elles sont une occasion d’accueillir les écrivains pour un séjour de 5 à 7 jours dans un hôtel Sofitel, au cours duquel ils rédigent une nouvelle que leur inspirent la destination, l’originalité de l’Escale, et les valeurs de Sofitel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *