Exposition: Hicham Ezzine veut transformer les gares ONCF en galeries d’art

Exposition: Hicham Ezzine veut transformer les gares ONCF en galeries d’art

L’artiste espère à travers cette action instaurer une certaine sérénité dans les gares qui sont, selon lui, souvent objet de stress et de précipitation. 

Transformer les gares ONCF en galeries d’art, telle est l’initiative du jeune artiste Hicham Ezzine. Ce jeune natif de Marrakech, actuellement en 5ème année de l’Ecole nationale d’architecture de Rabat, a décidé de dessiner toutes les gares du Royaume et les exposer dans les gares elles-mêmes. Une passion du dessin et de l’architecture qui lui vient de son grand-père. En effet, Hicham Ezzine est le petit-fils d’un des plus anciens entrepreneurs dans la médina de Marrakech. Son grand-père a même participé à la restauration de la mosquée Koutoubia, les murailles de Marrakech ainsi que la conception et la construction des anciens Riads de Marrakech, en dessinant les plans et les éléments architectoniques, voire la calligraphie arabe. Tant de choses qui ont inspiré Ezzine, et qui ont aidé à forger son style.

Un style qui met en valeur l’identité de l’aspect impérial du Maroc. L’idée de transformer les gares en galeries est venue à Hicham à travers les recommandations de son entourage, mais aussi par envie de vouloir élargir ses perspectives artistiques. A travers cette initiative originale, ce jeune artiste souhaite faire quelque chose de bien grâce à son art, mais aussi rendre hommage aux gares du Maroc. «Il s’agit d’une action artistique sous forme d’une exposition des dessins et des croquis d’architecte réalisés pour les gares du Maroc, sous le thème : Avec l’ONCF les gares sont aussi des galeries d’art», explique le jeune artiste. Pour Hicham Ezzine, le fait de transformer les gares en galeries d’art a comme objectif de rendre ces endroits plus attractifs. Le jeune natif de Marrakech souhaite aussi à travers cette action instaurer une certaine sérénité grâce à ses œuvres dans les gares qui sont, selon lui, souvent objet de stress et de précipitation.

Cette action a aussi un caractère pédagogique. En effet, Ezzine souhaite rapprocher l’histoire de l’architecture des gares au Maroc aux citoyens à travers ses dessins. La durée du projet est fixée à une année de juillet 2017 à août 2018 avec un déplacement sur tout le territoire du Maroc. Un projet que le directeur général de l’ONCF, Rabie Khlie, approuve complètement. L’ONCF n’est pas le seul à soutenir ce projet. Une autre entité au niveau national soutient entièrement le jeune artiste. C’est ainsi que l’Ordre national des architectes, présidé par l’architecte Azedine Nekmouche, a décidé de soutenir son futur architecte dans son projet. L’intérêt de ce partenariat est, qu’au-delà du travail technique, l’architecte doit avoir un processus graphique et artistique dans la réalisation d’une œuvre architecturale ou pour dessiner un paysage urbain via la sensibilité et la lecture profonde de l’espace. Le ministère de la culture et le ministère de jeunesse et des sports sont eux aussi impliqués.

A travers Hicham Ezzine, il souhaite cibler les jeunes et démontrer que les jeunes marocains peuvent provoquer des événements d’une grande classe de maîtrise et d’intelligence intellectuelle. Ainsi le ministère de la jeunesse discute avec l’artiste sur le planning d’accès à ses centres d’accueil lors de ses déplacements sur l’ensemble du territoire du Maroc. Hicham Ezzine a eu le soutien de plusieurs partenaires, notamment Pebeo, une marque française spécialsiée dans les fournitures artistiques telles la gouache, l’acrylique et autres. Ainsi, ayant été convaincue des compétences artistiques de Hicham Ezzine la marque a décidé de le soutenir. Récemment Pebeo a envoyé les premiers coulis pour entamer le projet.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *