Exposition: La femme et la féminité vues autrement

Exposition: La femme et la féminité vues autrement

Une nouvelle expérience artistique s’installera à la galerie CMOOA de Casablanca. Radia Lahlou, architecte de formation, présentera sa nouvelle exposition du 30 janvier au 22 février.

S’intéressant à la condition sociale de la femme, cette artiste met en scène une série de personnages féminins et masculins qu’elle oppose ou compare ironiquement pour révéler les inégalités de genre et soulever de nombreuses questions sur la femme et sa féminité.

«Radia Lahlou a décidé de concrétiser son désir de création en portant un regard artistique sur un environnement social proche, tout en conservant un intérêt pour des thématiques et des réflexions qui l’ont marquée», souligne Hicham Daoudi, président de la CMOOA.

En effet, cette exposition donne à voir 12 installations toutes marquées par un très grand sens esthétique. À découvrir l’œuvre «Super You». Dans cette œuvre, l’artiste utilise les codes des bandes dessinées et jeux vidéo de super héros, pour évoquer l’absence des vrais «héros ordinaires».

Elle dévoile l’infantilisation dans laquelle baigne une génération trop connectée aux différents mondes virtuels. À voir aussi l’œuvre «Crésus», elle décrit l’image de l’homme moderne qui a besoin d’exister à travers un certain type de consommation. Lunettes, cigares cubains, vitres fumées et de nombreux accessoires communément associés à la réussite sociale lui permettent de se construire une identité au sein de la société où il souhaite se distinguer.

Radia Lahlou s’est également inspirée du rôle joué par les femmes lors du «Printemps arabe» à travers son œuvre «Transformers». Celle-ci nous renvoie directement au cœur de ces événements ponctués de témoignages de femmes du monde arabe qui ont décidé de prendre leur destin en main. À travers ce soulèvement des femmes luttant pour faire valoir leurs revendications, l’artiste souligne la volonté de la femme arabe de se départir de l’image fantasmée et lisse qu’elle véhiculait pour faire entendre sa voix.

Une fois de plus, cette exposition rejoint la ligne artistique qu’a toujours défendue la CMOOA à travers ses précédentes expositions (Meriem Bouderbala, Reza Aramesh, Youssef Nabil, Yasmine Laraqui, Faysal Samra), à savoir présenter des artistes innovants capables de proposer autre chose par rapport à la scène artistique marocaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *