Festival Jawharat Al Hayat : A El Jadida, on ne bronze pas con !

Festival Jawharat Al Hayat : A El Jadida, on ne bronze  pas con !

Pour sa troisième édition, le festival Jawhara s’offre un nouveau nom et une nouvelle cause. Ce festival jdidi qui refuse de restreindre sa mission à un simple divertissement estival s’est choisi le nom de Jawharat Al Hayat et s’ est allié au Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) afin de capitaliser sur cette machine à la fois forte et subtile de sensibilisation qu’est l’art. Grâce à sa riche programmation de cette édition qui s’étendra du 15 au 17 août 2013, le pari ne peut être que gagné.

«On ne veut pas bronzer con», a sans cesse répété Mouad Jamai, gouverneur de la ville d’El Jadida. Selon lui, faire de l’art pour de l’art ne peut être considéré comme levier de développement de la région. Une région touristique où s’enchaînent les festivités et où le flux de visiteurs devient important et où, malheureusement les accidents de circulation sont très fréquents.

Il est d’ailleurs sans rappeler que les deux précédentes éditions de Jawhara avaient attiré près de 2 millions de festivaliers. Un grand succès sur lequel mise El Jadida qui met la vie à l’honneur et ambitionne, aux côtés du CNPAC, de réussir une vaste campagne de sensibilisation aux dangers de la route.

Sous le thème «Parce que la vie n’a pas de prix», El Jadida vivra trois jours de musique, de spectacles et de célébrations qui ne seront pas sans satisfaire les festivaliers. Des vedettes nationales, internationales et des artistes émergents d’envergure se produiront sur les scènes d’El Jadida, Azemmour et Sidi Bouzid.

Grâce à un partenariat conclu avec Rotana, ce festival a accueilli les artistes les plus populaires du monde arabe. «10.000.000 de téléspectateurs dans le monde ont pu suivre le festival, donnant de cette façon de la visibilité à la région», souligne l’un des organisateurs.

Cette année,  les Jdidis auront rendez-vous avec Dina Hayek, Gnawa diffusion, Cheb Mami, Cheb Kader, Saida Charaf, Daoudi, Fnaïre, Ghani ou encore le groupe mythique Nass El Ghiwane. La bonne nouvelle de cette année c’est la participation au fameux concours «Jawhara Talents» qui fait émerger de jeunes artistes bien doués et qui n’est plus limité à la région Doukkala mais a élargi ses horizons en s’étendant au niveau national.

Une chose demeure sûre, en s’alliant au CNPAC cette année, Jawharat Al Hayat honore la vie et se positionne comme un événement artistique propice à la communication de proximité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *