Forte participation au Festival de Tanger

Forte participation au Festival de Tanger

C’est parti pour le 7ème Festival du court métrage méditerranéen de Tanger. A l’instar des années précédentes, la cérémonie d’ouverture de cette 7ème édition a eu lieu, lundi 12 octobre, dans la prestigieuse salle du cinéma Roxy. En plus des professionnels du cinéma, cet événement cinématographique a connu la présence du wali de la région Tanger-Tétouan, Mohamed Hassad, le maire de la ville, Samir Abdelmoula, le directeur général du Centre cinématographique marocain (CCM), Noureddine Sail, des élus, et autres représentants d’autorités locales et cinéphiles. Le choix s’est porté, cette année, sur cinquante-huit films représentant vingt pays. «C’est une édition exceptionnelle de par le grand nombre de films participant à cette compétition», a expliqué à ALM le président du jury de ce 7ème Festival, Faouzi Bensaïdi.
Outre ce dernier, le jury de cette édition est composé de six autres membres originaires notamment de l’égypte, la Grèce, le Maroc, l’Algérie et l’Italie. «C’est un honneur pour moi de présider le jury de ce festival. Et je trouve un grand plaisir, en tant que cinéphile, de regarder les films programmés à cette édition», a confié Faouzi Bensaïdi. Et de souligner l’importance de ce festival qui permet de présager un bon avenir pour «le cinéma marocain de demain». Notons que ce festival a été créé en 2002, «sous l’initiative du ministre de la Culture et de la Communication de l’époque, Mohamed Achaâri. La deuxième édition de ce festival n’a eu lieu qu’en 2004. Le Maroc ne produisait que huit à neuf courts métrages par an», a tenu à préciser M. Sail. Et de faire remarquer que ce festival a considérablement contribué à la promotion de cette catégorie de films et grâce à ce grand apport, «le Maroc produit, aujourd’hui, quatre-vingt à quatre-vingt-cinq courts-métrages». Le directeur général du CCM a poursuivi que le Maroc et plus particulièrement Tanger «devient un centre réel de la Méditerranée et que les pays du pourtour méditerranéen savent que dans leur agenda annuel, il y a une importante rencontre dont les activités se déroulent à Tanger». Et d’ajouter : «Ce festival connaît pour la première fois la participation de vingt pays. Nous avons réussi à augmenter la participation de trois à cinq courts métrages par pays». La cérémonie d’ouverture de cette 7ème édition a été marquée par la projection du court métrage «Alhafa» (La falaise) de Faouzi Bensaïdi. Produit il y a plus de dix ans, ce film qui avait participé à de nombreuses manifestations cinématographiques à travers le monde a remporté vingt-trois prix. Outre les films en compétition, ce festival présente un panorama du court métrage marocain et des films pour les élèves des écoles.
Des conférences de presse et la rencontre traditionnelle «La leçon cinéma» y sont également programmées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *