Inauguration d’un musée d’art islamique à Doha

Construit sur une île artificielle, à 60 mètres de la Corniche de Doha, le musée rassemble 800 objets d’art et d’histoire collectés sur trois continents, d’Espagne jusqu’en Inde, et illustrant la civilisation musulmane, du VIIe au XIXe siècle après JC.
Par ce musée, le Qatar, riche pays gazier du Golfe, veut «mettre en relief les valeurs de la civilisation musulmane et le rôle de cette civilisation dans le rapprochement entre les cultures et les valeurs humaines», a déclaré cheikha Al-Mayassa Bent Hamad Al-Thani, présidente de l’Autorité des musées du Qatar, devant un parterre de têtes couronnées et de dirigeants arabes. «Nous voulons montrer que l’Islam est une civilisation pacifique, qui a toujours appelé à la tolérance et à la cohabitation entre les peuples», a ajouté cheikha Al-Mayassa, fille de l’émir du Qatar, cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani. L’Islam «est une religion de tolérance, de savoir et de civilisation, et non de terrorisme», avait-elle expliqué peu auparavant à un groupe de journalistes. Outre des manuscrits, des calligraphies islamiques, le musée compte des objets en céramique, métal, verre, ivoire, textile, bois et des pierres précieuses, dont 42 chefs-d’oeuvre qui avaient été exposés pour la première fois en juin 2006 au musée du Louvre, à Paris. Le bâtiment de cinq étages, conçu par l’Américain d’origine chinoise, Ieoh Ming Pei, architecte de la Pyramide du Louvre, abrite des salles d’exposition, une bibliothèque et un pavillon dédié à l’enseignement où, selon cheikha Al-Mayassa, seront données à partir de janvier 2009 des conférences sur l’art, l’histoire et la civilisation islamiques. Les présidents syrien Bachar al-Assad, émirati cheikh Khalifa Ben Zayed Al-Nahyane, ainsi que le roi de Bahreïn, cheikh Hamad Ben Issa Al-Khalifa, étaient parmi les principales personnalités présentes autour de l’émir du Qatar et de son épouse, cheikha Mozah bent Nasser al-Masnad. Des artistes arabes mais aussi occidentaux, comme l’acteur américain Robert De Niro, étaient également présents. La cérémonie d’inauguration s’est achevée par un énorme feu d’artifice qui a illuminé le littoral de la capitale du Qatar, un petit pays du Golfe qui, pauvre en sites archéologiques, entend se doter d’une série de musées, après celui de l’art islamique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *