Karima Skalli en concert accompagnée de l’OPM

Karima Skalli en concert accompagnée de l’OPM

C’est devenu un événement incontournable du paysage culturel national et un vecteur de dialogue et de rapprochement entre les peuples. Le festival Andalussyat souffle cette année  sa sixième bougie. Prendront part à cet événement, plus de 200 artistes venant d’Espagne, de Tunisie, d’Algérie et du Maroc afin de nous présenter la musique andalouse, du gharnati, du malouf ou du flamenco. Du 18 au 21 novembre, les mélomanes de cette  musique ancestrale seront invités à ce rendez-vous artistique appelé également les rencontres internationales des musiques andalouses. «J’avoue que le contexte de la 6ème édition  est nettement plus favorable que celui des précédentes. Le public, et les mécènes, sont fidèles au rendez-vous. Malgré cela, la challenge n’en est pas mois pesant », a indiqué Abdelilah Guerouali, directeur des Andalussyat lors de la conférence de presse tenue,  mardi 10 novembre, à Casablanca. Sous le signe «Des rencontres et de la diversité» , cette manifestation est organisée par l’Association des amateurs de la musique andalouse (AAMA) qui ambitionne de façonner des rencontres inédites et spontanées pour le plaisir des amoureux de la musique andalouse. «De Casandalouse à Andalussyat, un long chemin a été parcouru et bien des obstacles ont été surmontés. Nous avons pu convaincre les puristes que le salut de la musique andalouse était dans son ouverture et nous avons transmis à la jeunesse la fibre qui la pousse à rester jalouse de cet art millénaire tout en œuvrant à sa diffusion», a souligné Mouad Jamaî, président-fondateur des Andaloussyat. L’Espagne est l’invitée d’honneur à cette 6ème édition. Au programme, un hommage sera rendu à Haj Mohamed Bouzoubâa, grand maître du malhoune. Egalement à l’affiche, des artistes de renom qui vont se produire lors de concerts exceptionnels. Est prévue une rencontre entre Jalal Chekara et la troupe de flamenco de Séville, ainsi qu’un concert de musique traditionnelle andalouse de l’orchestre Abdelkrim Raïss de Fès. Ce concert destiné aux puristes aura lieu le 18 novembre au Théâtre National Mohammed V à Rabat.
Le maître du malhoune Haj Mohamed Bouzoubâa et Testour Maalouf Tunisien se produiront le 19 novembre à la salle de l’Office des changes à Casablanca. Dar El Gharnatia algérienne et l’orchestre de Tétouan dirigé par maître Mehdi Chaachoo se produiront le 20 novembre dans le même endroit.
Outre de nombreuses autres découvertes et surprises, Andalussyat, mêlant l’originalité à l’authenticité, connaîtra la présence de 80 artistes de l’orchestre philharmonique du Maroc qui va inviter la grande diva Karima Skalli le temps d’un concert unique prévu le 21 novembre à la salle de l’Office des changes de Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *