La course de l’audience

Pour le mois de Ramadan, 2M mise sur des programmes de proximité pour augmenter son audience et faire face à la concurrence agressive des chaînes satellitaires arabes. «Ce choix répond également à une logique commerciale», souligne-t-on auprès de la deuxième chaîne. La course de l’audience a poussé 2M à produire davantage. Le pari est loin d’être gagné. Pour le mois de ramadan, 150 heures de production-maison ont été réalisées.
Côté nouveautés, les téléspectateurs auront l’occasion de suivre durant ce mois une nouvelle série humoristique Fach Khadam. Proposée par Hanane Fadili, celle-ci est diffusée du lundi au vendredi à 16H30. La comédienne interprète plusieurs personnages, elle insiste sur les problèmes auxquels ils sont confrontés dans l’exercice quotidien de leur profession. Ach Dani est également une nouvelle série comique. Elle sera diffusée tous les jours aux environs de 17H45. Selon la chaîne, cette comédie est « inspirée du vécu quotidien des Marocains où blagues et autres gags sont mis en scène de manière burlesque et décapante». Et d’ajouter que «cette série verra la participation d’une pléiade d’artistes marocains notamment Mohamed Benbrahim, Nour Eddine Bikr, Fatima Kheir, Abdelkader Motaâ, Azddine Skali, etc. Toujours dans le registre humoristique, la Sitcom Lalla Fatima revient à l’écran. Rappelons que cette série a enregistré l’année dernière des niveaux records en matière d’audience. En ce qui concerne le cinéma, on retient la diffusion de trois téléfilms marocains tous les jeudis à partir de 21H00. Il s’agit de Holm Laylat Chitae, de Fatima Abouchane, Al Faracha Assawdae de Hassan Ghanja et Khouyout Al Ankabout de Rachid Fekkak. Le théâtre marocain sera également présent avec deux pièces marocaines : Maqha Achaab (Badaoui) et Al Ghira de Mohamed Nadif.
En matière de divertissement, Noujoum Wa Noujoum, sera diffusée alternativement avec Assahratou Lakoum. Durant ce mois, les téléspectateurs verront une nouvelle émission, Noujoum Min Al Atlas, programmée tous les vendredis, à partir de 23H00. Sans oublier Rawaie Min Al Atlas diffusée les mardis (19/11/2002 et 3/12/2002) à partir de 20H30. Le journaliste Abdessamad Bencherif animera une nouvelle émission culturelle tous les jeudis. Baptisée Jalassat Ramadan, elle sera diffusée à partir de 22H45. Un nouveau magazine verra également le jour.
Il s’agit de Chaykh Al Kalam, programmé du lundi au vendredi à 16H45. Cette nouvelle émission s’adresse les mélomanes désireux d’approfondir leur culture musicale, surtout celle concernant le patrimoine marocain, souligne 2M. Chaykh Al Kalam présente à titre d’exemple les maîtres de Malhoun et leurs oeuvres majeures. Les anciens magazines gardent leur place.
Chaque mercredi à 21H00, 2M programmera des émissions telles que Mounadarate, Dounya Al Bay’a, Tahqiq, Emergence et Grand Angle. Hymne à la liberté sans oublier « Li Assahafa Raeyi », diffusé tous les samedis à 13H15. Le cinéma arabe sera à l’honneur. Tous les lundis, les mélomanes d’Adil Imam verront ses meilleures oeuvres.
Plusieurs films maghrébins seront diffusés, tels que Les Siestes Grenadines (Tunisie 2001), et Yacout (comédie romantique, Maroc 2000), de Jamal Belmejdoub, avec Fatima Kheir, Mohamed Miftah et Mohamed El Jam.
Pendant le Ramadan, le cinéma sur 2M, c’est aussi un cycle consacré aux grands réalisateurs tels Michael Cimino, Oliver Stone, Martin Scorsese, Brian de Palma, Michael Mann. Au menu, un cycle Indiana Jones, un autre dédié à la découverte des cinémas iranien et japonais, un quatrième consacré à La guerre des étoiles et une sélection des meilleurs films ayant pour thème le second conflit mondial.
Audience oblige, 2M a acquis les dernières productions arabes notamment Hadit Al Maraya (2002) de Mamoun Al Banie avec Yasser Al Addama et Bachar Ismail, Al Attar Wa Sebae Banat (2002), de Mohamed Naqli avec Nour Cherif, Majda Zakie et Soumaya El Oulfi, Akheir Al Forssane (2002), de Najdat Ismail Anzour avec Rachid Assaf, Ammar Chalaq et Joel Bahlaq, et Salaheddine Al Ayoubi (2001) de Hatim Ali avec Jamal Soulaimane et Suzane Najm Eddine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *