«La fête de la lecture» commence

«La fête de la lecture» commence

Sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, et organisé par le ministère de la Culture, du 8 au 17 février 2008, sous le théme général «La fête de la lecture», le salon international de l’édition et du livre dans sa 14ème édition, aura lieu à la Foire internationale de Casablanca. Cette édition consacre la France comme «invité d’honneur».
Plus de 70 rencontres, tables rondes et autres conférences sont programmées pour ce rendez-vous. «La situation de la création artistique et littéraire au Sahara», «Création et liberté», «Traduction et dialogue interculturel», «L’écriture journalistique», «La nouvelle approche des sentiments dans la littérature», cinéma et littérature», «La critique poétique», «La création musicale» ; sont les thèmes principaux, qui seront discutés tout au long des neuf jours que durera le SIEL, lequel verra également l’organisation de plusieurs rencontres entre auteurs et lecteurs. «Cette édition ambitionne de faire du livre un instrument du savoir et de la connaissance», a fait remarquer le comité d’organisation précisant que «pour atteindre cet objectif, l’espace d’exposition a été étendu. Outre les maisons d’édition nationales, arabes, africaines et internationales, des personnalités éminentes du monde de la création, de la pensée, de l’art, du journalisme ; marocaine, arabe, africaine… seront présentes au salon.»
Ainsi, plus de 230 auteurs et intellectuels ont été invités dont 150 Marocains, entre autres Abdelkébir Khattibi, Abdellatif Laâbi, Abdelkrim Ghellab, Ahmed Madini, ou encore parmi les étrangers, Cherbel Dagher Missoun Sakr, Gilles Leroy, Pascale Bruckner et Tahar Ouatar. Lectures de poèmes, théâtre et musique sont inscrits aux nombreuses soirées artistiques programmées avec pas moins d’une vingtaine de manifestations. Pour impliquer l’ensemble de la ville dans ce rendez-vous culturel, de nombreuses présentations théâtrales (13 pièces) auront lieu dans les quatre coins de Casablanca, ont précisé les organisateurs, rappelant que six soirées musicales seront organisées autour des musiques sahraouies, des jeunes, amazighe, andalouse et des groupes (Nass Al Ghiwan, Jil Jilala, Lamchahab et Tagada) outre un hommage à Ali Haddani. Le SIEL, édition 2008, est aussi dédié aux jeunes et le programme d’animation culturelle réservé à l’enfant se décline, outre l’exposition et la signature de livres, en ateliers sur la bande dessinée, la fabrication du livre, l’expression dramatique, le conte, l’enseignement de l’histoire, les droits de l’enfant ou encore l’édition électronique. Sous la même rubrique sont également programmées six pièces de théâtre pour jeune public et trois spectacles. La mise sur pied d’un programme aussi riche que varié, a nécessité un budget de 8 millions DH, soit le double de celui de l’édition 2007 a fait savoir l’organisation.


Le CCDH au Salon international de l’édition et du livre de

Casablanca


«Archives, mémoire et histoire» sera le thème que le Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH), a choisi pour souligner sa participation au 14ème Salon international de l’édition et du livre (SIEL) qui se tient cette année du 8 au 17 février à Casablanca. Pour cette édition 2008 du SIIEL, le CCDH programme une série d’activités pour débattre du thème choisi : Une conférence, sur «le témoignage et l’écriture de l’histoire», (13février), et une autre sur «les archives : état des lieux et application de la loi», (14 février). Le Conseil prévoit également d’organiser un atelier-rencontre avec les jeunes sur l’enseignement de l’histoire ( 10 février) ainsi qu’une séance de présentation d’une BD réalisée par des enfants sur les 30 articles de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Cette thématique des «Archives, mémoire et histoire» qui constitue une préoccupation centrale dans le processus de consolidation de la démocratie et la promotion des droits de l’Homme dans une société en transition, s’inscrit pleinement dans le sillage des recommandations de l’IER dont le suivi et la mise en œuvre sont à la charge du CCDH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *