La piraterie sur Internet au sommet des droits d’auteur

La piraterie sur Internet au sommet des droits d’auteur

La piraterie sur internet sera au menu des discussions du 2e sommet mondial des droits d’auteur mardi et mercredi à Washington, entre réalisateurs, compositeurs, auteurs et experts en droit. Quelque 500 délégués venant de plus de 55 pays assisteront à la rencontre organisée au Centre de conférences Ronald Reagan de la capitale américaine. Le géant de l’Internet Google et celui de l’informatique Microsoft, ainsi que des représentants du monde du cinéma, de la musique et de l’édition seront présents à ce sommet organisé par la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (CISAC), dont le président est le musicien des Bee Gees Robin Gibb. La ministre française de la Culture Christine Albanel, le réalisateur américain Milos Forman et le président démocrate de la Commission judiciaire du Sénat américain Patrick Leahy figurent parmi les quelque 100 orateurs qui doivent s’exprimer au cours de la rencontre.
Kathy Garmezy, directrice adjointe pour les affaires gouvernementales et internationales de la Directors Guild of America (DGA), syndicat qui fédère quelque 14.000 metteurs en scène aux Etats-Unis, a indiqué que si la contrefaçon de DVD reste un souci important, la piraterie sur Internet est un danger encore plus grave pesant sur l’industrie du cinéma. Les délégués présents au sommet vont donc tenter de trouver des parades aux téléchargements illégaux. Selon des chiffres du Congrès américain, la piraterie sur Internet coûte aux entreprises américaines plus de 25 milliards de dollars chaque année.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *