«Le festival de théâtre nous permettra d’exposer nos trésors culturels»

ALM : Quels sont les objectifs de cette première édition
Abdelkebir Rgagna : Le syndicat national des professionnels du théâtre a voulu doter la ville de Rabat d’un festival de théâtre, dans le but de mettre en valeur les richesses culturelles de la cité des Almohades. Notre ville regorge de sites historiques d’une valeur architecturale et esthétique inestimable, cet événement nous permettra de faire la promotion de ces trésors.  Les professionnels du théâtre ont besoin de plus d’une occasion, pour mettre en scène leurs créations, se rapprocher plus du public, créer des occasions de dialogue et de communication sur l’univers merveilleux qu’est celui du théâtre. Cette manifestation, se veut un moment de partage mutuel entre les hommes de théâtre et les mordus des planches.

Côté programme ?
En plus des représentations en langue arabe et amazigh, données par des troupes professionnelles issues de quatre coins du Maroc et ayant bénéficié du Fonds d’aide national du théâtre pour la saison 2008, nous organisons des tables rondes autour de la nouvelle écriture théâtrale au Maroc, des rencontres, notamment, celle  prévue avec le dramaturge Ahmed Taïb Lâalej, des ateliers d’écriture théâtrale.

Pourquoi avoir restreint le festival aux troupes ayant bénéficié du Fonds d’aide au théâtre ?
Les inscriptions ont été ouvertes à tous les professionnels, mais seules les troupes répondant aux critères esthétiques, dramaturgiques, se rapportant à l’art de la scène, ont été retenues.

Comment le public pourra-t-il avoir accès à toutes ces manifestations?
C’est sur invitation ou un genre de passe que les festivaliers retireront auprès de la direction du festival et qui donne accès à toutes les représentations, tables rondes ou rencontres. Quant aux ateliers, ce sont des places limitées et c’est sur inscription.

Quels sont les espaces qui accueilleront les manifestations du festival ?
Ce sont les espaces du Théâtre Mohammed V, notre premier partenaire, les Salles Bahnini et Mehdi Ben Barka, l’IRCAM et l’ISADAK. Pour les prochaines éditions, nous souhaitons ouvrir le festival sur des lieux chargés d’histoires, représentant notre mémoire nationale collective.


Première édition du festival du théâtre de Chellah


Le syndicat national des professionnels du théâtre, section Rabat, organise du 5 au 10 mars 2008, la première édition du festival du théâtre de Chellah, l’occasion de mettre en valeur la civilisation et la culture marocaines en général, et le monument historique «»Chellah»» en particulier.
En partenariat avec le Théâtre Mohamed V, les ministères de la Culture, de la Communication, de l’Education, l’IRCAM (l’Institut royal de la culture amazighe) et l’ISADAC (l’Institut Supérieur d’Art Dramatique et d’Animation Culturelle), la première édition du festival de théâtre de Rabat, inscrite sous le thème «L’écriture dramatique», constituera, certes, une valeur ajoutée pour les festivals nationaux. Elle se veut un espace annuel d’échange entre professionnels du théâtre et le public. Le programme du festival, verra la participation d’artistes, de chercheurs et de critiques et comprendra la présentation de pièces théâtrales en langues arabe et amazighe, Les activités de cette manifestation se dérouleront au Théâtre national Mohammed V et dans les salles Bahnini et Mehdi Ben Barka. On prévoit également des tables-rondes pour débattre des pièces présentées, des ateliers de formation aux techniques de l’écriture théâtrale, une conférence sur «les questions de l’écriture théâtrale moderne au Maroc» et une rencontre avec le dramaturge Ahmed Taïb Lâalej.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *