L’équipe marocaine de débat gagne en maturité: Elle participera à une compétition danoise

L’équipe marocaine de débat gagne en maturité: Elle participera à une compétition danoise

Pour participer à la compétition qui se tiendra dans ce pays, l’équipe de Soufiane sera composée de huit jeunes qui formeront deux équipes de trois participants. Les deux restants étant des volontaires.

Après avoir participé à une compétition internationale au Japon, l’équipe marocaine de débat prendra part, ce vendredi, à un autre concours au Danemark. «L’objectif étant de se préparer à la Coupe du monde dédiée aux débats en langue anglaise qui se tiendra en été prochain en Indonésie et qui s’apparente à celle du Danemark», précise à ALM le coach, Soufiane Choubani, également fondateur et président de cette équipe dont certains membres changent chaque année en fonction de leur âge qui ne doit pas dépasser 18 ans pour participer à une compétition internationale. Ainsi, une nouvelle équipe est constituée en septembre pour participer à des formations et compétitions tout au long d’une année qui prend fin en août. «Ces sessions portent sur la manière de faire les speechs et débats», ajoute Soufiane, âgé de 32 ans, en détaillant le format de son équipe. Dans ce sens, celui-ci consiste, selon un format mondial, en trois débatteurs marocains versus trois autres étrangers qu’ils confronteront au Danemark. Pour participer à la compétition qui se tiendra dans ce pays, l’équipe de Soufiane sera composée de huit jeunes qui formeront deux équipes de trois participants. Les deux restants étant des volontaires.

Pour constituer son équipe, ce coach, ayant suivi sa formation en débats aux Etats-Unis, a recours à ses contacts et lance des annonces via différents moyens dont les réseaux sociaux. Ainsi, ce sont environ 80 candidats qui postulent pour devenir membres de l’équipe marocaine de débat. Après sélection par ce coach et ses pairs, ce nombre passe à 20 puis à 8 qui sont formés tout au long de l’année. «Je suis optimiste quant à l’équipe de cette année et dont certains membres ont gagné en maturité puisque nous travaillons ensemble depuis 2012. Je leur fais confiance vu leurs différents esprits et points de vue outre le niveau calé en anglais», révèle Soufiane en indiquant que les débats en compétitions internationales portent sur des questions d’actualité. «Les discussions autour de ces sujets par l’équipe marocaine et celle adverse, soit étrangère, doivent s’appuyer à des arguments consistants», enchaîne-t-il en caressant l’espoir de voir son équipe remporter la compétition danoise. «Je veux que mon équipe maîtrise les débats et que ses membres deviennent de vrais débatteurs internationaux et soient à la hauteur», poursuit Soufiane, assez satisfait de ses réalisations en débats, en rappelant que son équipe est, cette année et pour la première fois, chapeautée par une fille désignée capitaine de cette équipe. Celle-ci est, dans l’ensemble, composée, cette année, d’une Fassie, la capitaine étant marrakchie, d’un Rbati et trois Casablancais.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *