Les artistes plasticiens protestent

«Agissements irresponsables», «abus de pouvoir», «favoritisme». Le Syndicat des Artistes Plasticiens Marocains ne mâche pas ses mots à l’égard de l’ancien conseiller du ministre de la Culture et son actuel directeur de cabinet. Dans une lettre adressée à M. Mohamed Achâari dont Aujourd’hui Le Maroc a reçu une copie, l’instance syndicale proteste énergiquement contre ce qu’elle appelle le monopole que cette personne détient «de toutes les décisions se rattachant aux arts plastiques, aussi bien administratives, techniques qu’artistiques». La liste des griefs que le syndicat reproche au chef du cabinet de M Achâari est longue. Elle comprend aussi bien l’utilisation de la revue du ministère à des fins personnelles, l’octroi des galeries de ce même ministère à ses proches» que l’exploitation des moyens matériels publics au profit de l’Association Village des Ateliers des Artistes qu’il préside. La colère des artistes plasticiens a été provoquée essentiellement par les choix faits par le chef de cabinet des artistes devant représenter le Maroc à l’étranger. La dernière exposition en date est celle intitulée «Magie du Maroc» en Finlande. La liste des artistes plasticiens établie par le département ministériel a, rappelons-le, suscité beaucoup de remous, non seulement au sein de ceux qui n’ont pas été choisis, mais aussi parmi les heureux élus. Les choix des membres de la commission chargée de désigner les bénéficiaires de la Cité des Arts ont également été critiqués. Il est à signaler que la publication de cette lettre ouverte intervient à la suite de la réunion que le Syndicat des artistes plasticiens marocains avait tenu le lundi 14 juillet dernier. Elle fait également suite à plusieurs lettres de doléances d’artistes des différentes régions du Royaume.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *