Les habits neufs de «Caftan 2005»

Les habits neufs
de «Caftan 2005»

Une fois n’est pas coutume. Le défilé de «Caftan 2005» qui aura lieu le 30 avril à Marrakech, ne sera pas retransmis par la deuxième chaîne nationale comme ce fut le cas jusqu’ici. C’est ce qui a été, entre-autres, déclaré lors de la conférence de presse organisée par  le magazine «Femmes du Maroc», l’initiateur de cet événement. La nouvelle a interpellé toute l’assistance. Tout le monde se posait la question quant à la cause de ce changement. En effet depuis son existence, cela fait maintenant 9 ans, le show final de «Caftan» a toujours été diffusé en direct par 2M. Mais cette année les organisateurs ont décidé de changer de partenaire médiatique. Ce sera au tour de la première chaîne nationale de prendre la relève. Lors de la conférence de presse, la couleur était déjà annoncée : les caméras avec le logo de 2M étaient absentes contrairement à celle de la maison Brihi. Ainsi donc 2M sera la grande absente de «Caftan 2005». La raison de ce changement ? Aïcha Sakhri, la rédactrice en chef du magazine «Femmes du Maroc» explique que cela est dû tout simplement à une volonté de changement de partenariat.
«Chaque année nous choisissons les partenaires qui nous conviennent le mieux, et cette année nous voulons tout simplement que ce soit la TVM. Cette réponse concise n’a pas été très convaincante pour les journalistes curieux de connaître les véritables raisons de cette mutation. La deuxième chaîne nationale a suivi l’événement depuis sa création et d’un coup, du jour au lendemain, elle n’est plus le partenaire médiatique de «Caftan 2005». Du côté de la TVM, on jubile presque. Alami Khalloufi, qui s’occupe de ce dossier de partenariat à la TVM, indique que «Femmes du Maroc» a eu recours à eux et qu’il a signé une convention sur le droit de retransmission directe du défilé final de «Caftan 2005» le 30 avril. «Ils sont venus nous voir, nous les avons bien accueillis et nous avons conclu l’affaire». En vérité, Caftan 2005 a obtenu des faveurs de la TVM parce que ce médias a présenté  une offre meilleure. Une question de compétition et de concurrence.  Cette explication met fin aux rumeurs selon lesquelles le désistement de 2M s’expliquerait par des motifs financiers. Selon une source souhaitant garder l’anonymat  «2M aurait pris la décision de ne pas suivre l’événement et de ne pas être la partenaire de «Caftan», car elle ne partageait pas les gains, elle dépensait beaucoup d’argent  en pure perte». Mais Aicha Sakhri réfute cette thèse. «Ce n’est pas du tout une question d’argent, et nous nous sommes montré très fair-play». Cette rédactrice en chef ajoute qu’il n’y a pas eu de mésententes entre son institution et 2M. « Nous pensons qu’il n’y a aucune différence entre ces deux chaînes de télévision, le fait que Caftan soit diffusé en direct sur 2M ou sur la TVM, c’est pareil». La TVM prend le relais pour cette édition et sûrement pour la prochaine aussi. «Nous allons retransmettre en direct le défilé de cette édition et il est fort probable qu’on continue dans la même lancée avec Femmes du Maroc», ajoute M. Khallouki. Une chose est sûre, l’édition de cette année sera différente des précédentes.
Les organisateurs ont annoncé la création de deux nouvelles rubriques. Celle de «Créateurs artisans» et aussi celle du prêt à porter. La section « créateurs artisans» consiste à intégrer de jeunes stylistes amoureux ou plutôt fortement influencés par l’artisanat marocain. Cette influence sera présente et ressentie dans leurs créations. A côté de ces sélections, il y aura bien évidemment la fameuse catégorie  incontournable : «Haute couture». Parmi les stylistes qui seront présents figurent : Najia Abadi, Nabil Dahani, Samira Haddouchi ainsi que Achraf Makoudi, le grand gagnant de l’édition 2004. De nouveaux jeunes talents seront également de la partie.
Neuf stylistes jeunes talents ont été sélectionnés sur dossiers. Ils participeront aux défilés de présélection les 25 et 26 avril. Cinq seulement seront choisis par un jury et auront l’honneur de défiler lors du show final le 30 avril 2005.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *